Antony and the Johnsons

on 11/11/13 | permalien | Retour à la fiche artiste

Antony and the Johnsons avec l'Orchestre National d'Ile-de-France, Paris, Salle Pleyel, 03/07/2012 (13/07/2012)
Quand on entend la voix d'Antony pour la première fois, on a envie de se dire qu'on n'avait jamais entendu de Voix avant celle-là.
lire l'intégralité de l'article
Jérôme Solal - La voix d'Antony (Le Mot et le Reste, 2011) (29/08/2011)
Un peu comme Yves Bonnefoy a su magnifier, en un poème, la voix "mêlée de couleur grise" de Kathleen Ferrier, Jérôme Solal consacre un livre inclassable, qui tient autant de l’évocation poétique que de l'enquête méticuleuse, à la voix singulière d'Antony Hegarty, leader des Johnsons.
lire l'intégralité de l'article
Antony and the Johnsons - Swanlights (29/12/2010)
Il y a un malentendu avec l'oeuvre du curieux Antony Hegarty. "I am a Bird Now", l'album qui l'a fait connaître à un public relativement important en 2005 est souvent considéré comme son unique chef-d'oeuvre. Comme si tous les albums à suivre étaient condamnés à souffrir de la comparaison avec ce mètre-étalon.
lire l'intégralité de l'article
Antony and the Johnsons - The Crying Light (11/02/2009)
Au moment où j'écris ces lignes, le troisième album d'Antony Hegarty, toujours entouré des soins affectueux des Johnsons, vient de se classer dans le top five des ventes d'albums en France. J'avoue y croire à peine, et ma surprise vient moins de la surexposition médiatique croissante (apparemment irrésistible) de l'artiste que de l'intérêt étonnant que suscite ce disque, esthétiquement plus aus...
lire l'intégralité de l'article
Singles - Antony and the Johnsons, The Organ, My Brightest Diamond (11/11/2008)

lire l'intégralité de l'article
I'm Not There (26/12/2007)
En 1992, pour célébrer les 30 ans de la sortie du premier album de Bob Dylan, Columbia avait décidé de réunir au Madison Square Garden de New York, la fine fleur de la bourgeoisie rock. Bon, vu la qualité anecdotique du disque fêté (surtout en regard de ce qui allait suivre) la carton d'invitation devait être libellé en ces termes : "On a de l'argent à ne plus savoir quant foutre. On en a marre...
lire l'intégralité de l'article
Antony and the Johnsons - I am a Bird Now (06/03/2005)
Le second album d'Antony and the Johnsons est précédé d'une telle réputation qu'il peut intimider ou effrayer l'auditeur non averti. Auréolé par de prestigieuses collaborations vocales ou instrumentales (Lou Reed, Boy George, Devendra Banhart, Rufus Wainwright), le disque peut faire craindre le projet classieux et un peu vain.
lire l'intégralité de l'article

  • Facebook
  • Twitter
Retour à la fiche artiste

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews

les artistes