Laura Veirs

on 15/8/11 | permalien | Retour à la fiche artiste

Sur les traces de Laura Veirs & de Tucker Martine (26/05/2015)
Laura Veirs et son compagnon (et producteur) Tucker Martine décrivent - avec beaucoup d'humour - les erreurs et errements qui les ont conduits à ce qu'ils sont aujourd'hui.
lire l'intégralité de l'article
L'attaque à main armée de Laura Veirs (02/10/2013)
Avec ce clip d' "America" qui démarre comme une élégie bucolique et qui se termine en charge coup de poing, Laura Veirs est plus détonnante que jamais !
lire l'intégralité de l'article
Laura Veirs - Warp and Weft (18/09/2013)
Le nouvel album de Laura Veirs suit la piste de ses prédecesseurs : mélodies solaires, instrumentations délicatement impressionnistes avec, sur ce "Warp and Weft" une pointe d'éclectisme en plus : la livraison 2013 de la chanteuse américaine fait toujours aussi plaisir !
lire l'intégralité de l'article
Laura Veirs, Caitlin Rose et Youri Blow - Festival Les Nuits de l'Alligator, La Maroquinerie, Dimanche 20 Février 2011, Paris (15/03/2011)
Le public, tranquillement assis par terre, était nombreux à la Maroquinerie en ce début de soirée organisée dans le cadre des Nuits de l'Alligator, "un festival autour du blues et pas sur le blues" (dixit Jean-Sébastien Nicolet, co-programmateur du festival avec Stéphane Deschamps des Inrocks et de Jean-Christophe Aplincourt du "106").
lire l'intégralité de l'article
Laura Veirs - Paris, le Café de la Danse, 29/01/2010 (03/02/2010)
Rien de tel pour terminer une semaine particulièrement besogneuse qu'un concert ouaté de Laura Veirs. De la chanteuse de Portland, j'avais conservé le souvenir ému de son passage il y a cinq ans au Café de la Danse. Epoque "Carbon Glacier", avec juste le fin Karl Blau comme accompagnateur. Tous deux magnifiques d'harmonie et d'épure... Hélas, la suite discographique n'eut pas la même saveur jus...
lire l'intégralité de l'article
Laura Veirs - July Flame (27/01/2010)
Si les deux albums qui séparent "Carbon Glacier" de "July Flame" nous laissèrent un peu déçus, c'est seulement parce que celui-là était un chef d'oeuvre - personnellement, l'un des disques de la décennie écoulée vers lequel je suis revenu avec le plus de constance. Habité, teinté de tragique, traversé par la magie de quelques accords suspendus, et d'arrangements aussi discrets qu'efficaces, l'a...
lire l'intégralité de l'article
Laura Veirs - Saltbreakers (04/06/2007)
Laura Veirs est une artiste que l'on a envie d'aimer. Parce qu'elle a une jolie voix douce et enfantine, parce qu'elle nous a déjà convertis à son univers de rêveries autour des éléments naturels, à sa poésie simple mais saturée d'émotions, à sa spontanéité qui se loge tout de suite dans le coeur de celui qui l'écoute.
lire l'intégralité de l'article
Laura Veirs - Year of Meteors (18/10/2005)
Aïe, cruel dilemme pour le chroniqueur que de se trouver devant un artiste que l'on a envie de défendre mais dont le dernier album ne provoque pas l'enthousiasme attendu… C'est un peu le cas de ce "Year of the Meteors" dont le défaut principal doit être de faire suite au superbe "Carbon Glacier" ; certes, la différence est imperceptible, la production n'a que peu bougé (une pincée d'électricité...
lire l'intégralité de l'article
La Route du Rock - Édition 2004 : Mojave 3, CocoRosie, Velma, Phoenix, TV on the Radio, Air, Laura Veirs, Nouvelle Vague, Fennesz, Murcof, Blonde Redhead (24/08/2004)
Malgré une météo qui s'annonçait incertaine, la programmation de la quatorzième Route du Rock, des plus prometteuses, incitait fortement à faire le déplacement en Bretagne : découvertes, petits nouveaux attendus, groupes connus mais rares, pas de poids lourds têtes à claques style la Travis et à la Muse (même si Air et Dyonisos...), et des initiatives qui commencent à pleinement porter leurs fr...
lire l'intégralité de l'article
Laura Veirs - Carbon Glacier (05/05/2004)
Autant prévenir d'emblée l'auditeur : on ne rentre pas dans ce disque de Laura Veirs comme dans un moulin. Si "Carbon Glacier" frappe dès les premières notes par son indéniable beauté, sa pureté quasi séraphique, il s'en dégage aussi une certaine austérité - quelque chose de glacé, justement - qui empêche l'adhésion immédiate.
lire l'intégralité de l'article

  • Facebook
  • Twitter
Retour à la fiche artiste

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews

les artistes