Nervous Cabaret

on 7/3/11 | permalien | Retour à la fiche artiste

Citizen Khan (28/10/2009)
Le 18 octobre 2009, à la Féline, suite à un set efficace de Citizen James, Elyas Khan (Nervous Cabaret) rejoue spontanément les sémillants "Grand Palace of Love" et "Mel Gibson". Il est accompagné de Benjamin, batteur des Citizen James. 
lire l'intégralité de l'article
Les Nervous Cabaret à vif (05/03/2008)
A force d'y jouer, la Flèche d'or, à Paris, est presque devenue pour les New-Yorkais cuivrés de Nervous Cabaret une seconde maison, un "home away from home". Même un soir de Manchester-Lyon, ils sont capables d'y rassembler un public respectable. Passant après l'excellent et trop méconnu John Vanderslice (en trio), Elyas et ses complices ont...
lire l'intégralité de l'article
Le Nervous Cabaret tourne toujours (04/12/2007)
Dans une récente interview des New-Yorkais de Nervous Cabaret, leur chanteur Elyas Khan nous expliquait que le groupe pouvait jouer dans des configurations différentes selon les circonstances. Ainsi, après une tournée française en sextette de la mi-octobre à la mi-novembre, c'est un Cabaret réduit à son trio d'origine qui s'est produit dans...
lire l'intégralité de l'article
Nervous Cabaret - Interview (02/11/2007)
Sorti en septembre dernier chez Naïve, "Drop Drop", le deuxième album de Nervous Cabaret, confirme les belles promesses contenues dans leur premier essai autoproduit. Toujours menée par l'impressionnant et intarissable Elyas Khan, la troupe affirme et affine ses options esthétiques, pour le moins décoiffantes. Comme d'autres Américains aux idées larges (Beirut, Devotchka, A Hawk and A Hacksaw…)...
lire l'intégralité de l'article
Nervous Cabaret - Drop Drop (24/10/2007)
Alors que la vague Gipsy punk qui avait peu a peu envahit New York depuis 2004 s'essouffle on compte les survivants facilement sur les doigts d'une main. Gogol Bordello (intransigeants et fidèles a la ligne du parti) bien sur, Beirut (même si l'association est discutable) et Nervous Cabaret donc.
lire l'intégralité de l'article
La déjà grande Sophie (18/09/2007)
On aurait pu vous parler du concert de Yo La Tengo, le 11 septembre dernier au Trabendo (deux heures éblouissantes pour montrer ce que peut être le rock indépendant quand il est joué par des musiciens généreux, inspirés et passionnés), ou de celui de Nervous Cabaret, dimanche aux Tuileries dans le cadre d'un festival de fanfares (!), où...
lire l'intégralité de l'article
Le Nervous Cabaret rouvre à la rentrée (07/07/2007)
Nous - en l'occurrence Jean-Charles Dufeu et votre serviteur - avions rencontré Elyas Khan, le chanteur de Nervous Cabaret, à Paris lors de la sortie du premier album du groupe. L'interview soigneusement préparée (malgré le peu d'informations qui avaient jusqu'ici filtré sur ces mystérieux New-Yorkais aux origines et backgrounds divers)...
lire l'intégralité de l'article
Nervous Cabaret - Interview (27/02/2006)
Leader charismatique d'un groupe inclassable, Elyas Khan se livre au jeu de l'interview sans chichi ni retenue. Bavard, insatiable, son discours a la richesse de sa musique, et se laisse difficilement contenir par quelque limite que ce soit. Morceaux choisis d'une longue entrevue, avant leur prestation scénique à la Flèche d'Or, ce mardi 28 février.
lire l'intégralité de l'article
Nervous Cabaret - Nervous Cabaret (15/12/2005)
Il suffit de lire sur le Net quelques critiques de l'album de Nervous Cabaret, avant même de l'avoir écouté, pour comprendre qu'on n'a pas affaire ici au tout-venant. Les références franchement hétéroclites se bousculent : Tom Waits, Joy Division (inévitable en ce moment), Nusrat Fateh Ali Khan, Sun Ra, Stray Cats, Clash, le Non Smoking Orchestra d'Emir Kusturica et la musique tzigane, le blues...
lire l'intégralité de l'article

  • Facebook
  • Twitter
Retour à la fiche artiste

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals

les artistes