V/A - 1970's Algerian Proto-Rai Underground

05/01/2009, par Cyril Lacaud | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - 1970's Algerian Proto-Rai Underground
(Sublime Frequencies) - acheter ce disque

V/A - 1970's Algerian Proto-Rai UndergroundOn ne dira jamais assez de bien du label Sublime Frequencies, basé à Seattle, qui a tout simplement réinventé le concept de World Music. Ici on est très loin des approches aux sons aseptisés de chez Real World ou de l'ethnomusicologie austère d'Ocora. Depuis 2003, Alan Bishop et ses acolytes nous offrent un panorama de sons et d'images (le label édite aussi des DVD) qui privilégie les musiques populaires, celles qu'on entend dans les bars ou les taxis, et les documents bruts : collages incroyables de trouvailles glanées à la radio ou enregistrées sur le terrain, où parfois des morceaux de culture occidentale surgissent par surprise (Mylène Farmer sur "Radio Palestine" ou l'évocation de Jacques Chirac par un passant ému sur le superbe "I Remember Syria" !). Finalement, ce n'est pas étonnant de trouver derrière ce label un des membres fondateurs des Sun City Girls, groupe ouvert sur les sons du monde et qui, au cours de sa longue carrière, n'a jamais cessé d'en imprégner ses disques : le génialissime "330,003 Cross Dressers from Beyond the Rig Veda" et la collection "Carnival Folklore Resurrection" en sont les exemples les plus réussis. Le label compte aujourd'hui quarante-cinq références (compilations et films): pop thaïlandaise, cambodgienne ou sumatraise, blues nigérian, explosions psyché-rock sud-américaines, pop synthétique nord-coréenne, dancehall des favelas, Choubi Choubi irakien (style unique des années 60, 70 où officiaient certaines figures du mouvement socialiste en Irak)... Autant de merveilles pour les amateurs de sons dépaysants, pour les curieux et les réfractaires à une certaine mondialisation appauvrissante. Bref on touche ici à l'authentique pop music.
Pour sa dernière sortie, Sublime Frequencies nous dévoile les prémices du Raï avec cette compilation absolument parfaite. En plus d'être un document musical remarquable, ce disque permet de faire tomber les quelques clichés qu'on peut avoir quand on évoque ce style, car avant de devenir la variété qu'on peut entendre de nos jours, le Raï était la bande son réservée aux bouges Oranais où l'on s'adonnait sans modération à la boisson et autres activités interlopes que laisse imaginer la pochette. Les huit titres compilés par Hicham Chadly sont tous issus de quarante-cinq tours pressés dans les années soixante-dix par des groupes qui semblent n'avoir connu qu'un succès limité voire carrément souterrain. C'est bien dommage car l'écoute de ces morceaux est un pur et rare moment d'extase : le chant fiévreux, les rythmes sauvages et autres trompettes endiablées ont quelque chose d'enivrant et de poignant à la fois. On découvre une musique à son age d'or créatif, pure, où derrière ses sons bruts et incarnés pointe un spleen qui finit par totalement envelopper le dernier morceau de Cheb Zergui "Ana Dellai" pour un final où l'on se laisse volontiers chavirer. Une musique absolument sublime !

Cyril Lacaud

Bellemou Benissa - Li Maamdouche L'Auto
Groupe El Azhar - Mazal Nasker Mazal
Groupe El Azhar - Touedar Aalki
Bellemou Benissa - Lah Lah Ya S'habi
Boutaiba Sghir - Dayha Oulabes
Boutaiba Sghir - Malgré Tout
Boutaiba Sghir - El Fermlia
Cheb Zergui - Ana Dellai

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals