69 - Novo Rock

13/04/2010, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

69 - Novo Rock
(Idwet / La Baleine) [site] - acheter ce disque

69 - Novo RockIl y a toujours eu quelque chose de crasseux et de jouissivement malsain dans la musique d'Armand Gonzalez et Virginie Peitavi. Ce "quelque chose" séducteur et hypnotique que j'ai rarement retrouvé depuis la fin de Sloy.
Avec 69, le couple s'est recentré sur leur duo, mis au placard le (pourtant intéressant) projet americanesque Sabo, dont ils n'avaient sans doute pas trouvé la bonne pointure, pour revenir avec beaucoup plus de nuances au bruit et à la fureur distordue de Sloy.
Toujours autant mécaniques qu'électriques, les Héraultais soutiennent désormais leurs mélodies par des boîtes à rythmes vintages. Le chant d'Armand, toujours écorché, laisse apparaître des sonorités organiques et mécaniques, qui nous font encore plonger dans un labyrinthe de spirales et de sonorités. "Novo Rock" débute avec son titre éponyme, un titre catchy, machinal et saccadé, auquel des choeurs féminins viennent porter la contradiction, apportant de la chair à un univers qui n'en a guère. Sur "Flexy Body", on retrouve toute l'intéressante opportunité de la boîte à rythmes qui se mêle à des riffs de guitares jouissifs dans une atmosphère toute artificielle. "Lux" se révèle quand à lui beaucoup plus lent mais tout autant perturbant, voire angoissant car décharné. "Rock'n'Latex" est une sorte de rémanence de la période Sloy, sur des rythmiques uniformes, 69 glisse des arpèges de guitare pichenettées donnant une teinte anguleuse aux morceaux, les rendant autant attractifs que dérangeants. "Dominatrix" reste le morceau le plus pop, se caractérisant par des riffs de guitares chiquenaudées en boucle, sur un rythme piqué et magnétique. Par la suite Armand se la joue crooner d'anticipation sur "Love Excess" avant de partir dans une complainte rageuse sur "Vixena". Puis 69 fait table rase avec "No More Musik".
Bienheureux de retrouver le meilleur groupe de la scène noise rock française des années 90, et bienheureux de ne pas être séduit juste par nostalgie.

Vincent Le Doeuff

acheter ce disque


A lire également, sur 69 :
l'interview (2010)

Novo Rock
Flexy Body
Lux
Rock'n'Latex
Dominatrix
Love Excess
Mpop 80 X'Plosion
Two Vox
Vixena
No More Musix

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals