Acid House Kings - Mondays Are Like Tuesdays And Tuesdays Are Like Wednesdays

30/04/2003, par Refau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ACID HOUSE KINGS - Mondays Are Like Tuesdays And Tuesdays Are Like Wednesdays
(Labrador / Poplane)

ACID HOUSE KINGS - Mondays Are Like Tuesdays And Tuesdays Are Like Wednesdays10 ans. Voici 10 ans que les Acid House Kings s'escriment à préserver le flambeau de l'internationale pop. A ce niveau là, ça n'est plus de la passion mais du militantisme. Quasiment une vocation politique. Un tel abandon, un tel dévouement à la cause indiepop peut paraître désuet et irrémédiablement voué à un échec commercial et critique des plus cuisants, surtout à une époque où tout le monde semble se féliciter du retour de la 6-cordes couillue et des grandes gueules crétines. Prenons en pour preuve la survie difficile, et plus souvent la disparition pure et simple, des héros de l'écurie Sarah. Autant dire qu'aujourd'hui la tâche des AHK apparaît des plus ardues, sinon vaine.
Et pourtant, contre toute attente, ce nouvel album des popsters suédois est une des belles réussites de ce premier trimestre 2003. Les chansons n'excèdent que très rarement les fatidiques 3mn, barrière temporelle tacite qui définit, depuis toujours, le genre. Et c'est crânement et sans se soucier des "qu'en dira-t-on" que le groupe nous emporte dans son délicieux tourbillon de clappements de main, bossa mélancolique, violons synthétiques et autres douceurs acidulées irrésistibles et addictives.
Les AHK réussissent donc la prouesse de perpétuer les canons du genre tout en lui faisant prendre un sérieux bain de jouvence.
Tour à tour revisitant l'héritage des maîtres Field Mice ("Tuesdays are like Mondays") ou empiétant sur la chasse pourtant bien gardée des Kings Of Convenience ("A New Day, A New Career"), les AHK nous offrent une fabuleuse confession de foi pop. Confession, qui, en l'occurrence, tient plus du manifeste décomplexé et fier que de la relecture pleurnicharde et aseptisée d'un temps révolu, d'une histoire stupidement et aveuglément idéalisée.
Un régal.

Refau

Sunday Morning
Start Anew
She Keeps Hoping
Brown And Beige Are My Favourite Colours
This Love Is All We Need
Summer's On Its Way
Swedish Hearts
You're A Beautiful Loser
A New Day, A New Career
Say Yes If You Love Me
Mondays Are Like Tuesdays
One Two Three Four

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals