Albums - Glim, The Green and Yellow TV, The Broken Family Band

14/04/2006, par | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS par Vincent Le Doeuff


GLIM- Aerial View Of ModelGLIM- Aerial View Of Model
(Karate Joe / Juno Record)

Après avoir collaboré au sein de Mimi Secue et de Le Charmant Rouge, voici la seconde production solo de l'Autrichien Glim (aka Andreas Berger). Grand amateur d'electronica ambient et plutôt expérimental, Glim nous plonge, comme la dénomination de l'album le laisse supposer, dans une ambiance très aérienne, lente et reposée. Berger concocte des mélodies parfois acoustiques ("Seaside"), flirtant assidûment avec le post-rock, parsemée de mouvements d'ondulations, de bips et autres screeches.
Les explorations du Viennois demandent beaucoup d'attention à l'auditeur, qui, avec un zest de chance et de volonté, arrivera à se faire emporter par ces mélodies vaporeuses et délicates. C'est que le caractère très minimaliste, très personnel de "Aerial View of Model " demeure pour le moins assez rebutant. Andreas Berger produit ici un album assez joli, mais voilà on va lâcher le mot : c'est un peu ennuyeux...


A SONG - Cock Your Pistol!THE GREEN AND YELLOW TV - Sinister Barrier
[site]

"Sinister Barrier" est le nouvel album de ce groupe californien adepte de power pop subtile et sucrée. Les Angelenos ont des influences musicales très marquées par les Beach Boys, mais aussi dans une moindre mesure par les Kinks. Ainsi, leurs chansons évoquent parfois les ritournelles de The Electric Soft Parade ("Brother"). C'est super bien foutu, rien à redire, pourtant cela remporte peu d'enthousiasme. Les morceaux les plus enlevés ("Carrot And a Stick"), font trop penser à du Nada Surf. Et c'est bien cette forte impression de "déjà entendu" qui gêne. Cependant, paradoxalement ce n'est pas si rebutant que ça. On se surprend à se trouver scotché pendant toute l'écoute de cet album mais sans pour autant se dire : "Waw, quel groupe !". L'écoute est donc très agréable, mais on n'a pas une incroyable envie d'aller argumenter pour défendre le combo. Dommage pour cette valeureuse formation qui trime depuis 1998 pour se faire connaître.


THE BROKEN FAMILY BAND- Balls THE BROKEN FAMILY BAND- Balls
(Track and Field / Differ-Ant) - [site]

Et bien voilà un laps de temps bien court entre la sortie du dernier Broken Family Band et l'album solo de la tête pensante du combo : Steven Adams (The Singing Adams). Une production prolixe qui le met en concurrence directe avec les frangins Herman Düne. On ne peut s'empêcher alors de faire une comparaison entre "Balls" et "Problems". Et bien la performance solo d'Adams est bien plus touchante et intéressante que ce "Balls". Ici, les textes sont aussi marrants mais font plus dans la gaudriole que dans la causticité. Les compositions ne sont pas révolutionnaires. Le quatuor applique toujours ce pop/folk country parfois peu orthodoxe, parfois classique comme le duo de Piney Gir et Steven sur "Alone in The Make-Out Room". Les mélodies sont plus abouties et riches que sur "Jesus Song", mais les envolées comiques d'Adams ne sont plus trop là. On notera quand même la reprise décalée et très far-west de "Diamonds in The Mine" de Leonard Cohen.
Les fans de BFB ne seront donc pas déçus mais pas non plus enchantés par cet album conduit un peu en roue libre. Pas de surprise à l'horizon.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews