Albums - Tribute to the TV Personalities, Mono

13/09/2006, par | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS par Vincent Arquillière



V/A - Someone to Share My Life With, The Alternative Tribute to the TV Personalities
(But Is It Art ? / The Beautiful Music)

Après "If I Could Write Poetry" l'année dernière, le label The Beautiful Music remet le couvert avec un nouvel album hommage aux Television Personalities, "Someone to Share My Life With". Sans doute conscients du potentiel limité d'un tel projet, ses instigateurs ont décidé de sortir le disque uniquement en vinyle - ceux qui ont bazardé il y a longtemps leur platine peuvent donc arrêter ici la lecture et passer à la chronique suivante.
Au menu, une pochette stylée, de jolies "liner notes" d'Alistair Fitchett, et onze reprises signées par des groupes et artistes soit obscurs, soit presque aussi cultes que les TVP's eux-mêmes. Visiblement, ces versions n'ont pas été enregistrées exprès pour cet album, à moins que les BMX Bandits se soient spécialement reformés pour l'occasion, et que les regrettés frères Godfrey (alias Nikki Sudden et Epic Soundtracks, alias les Swell Maps) n'aient envoyé leurs bandes de l'au-delà. Fidèle à l'esprit des originaux, l'ensemble est 100 % indie, 100 % amateur et 100 % sans surprise, à part peut-être le "Part Time Punks" minimaliste - voix et orgue - des Angry Men. Tout cela ne devrait pas rapporter d'énormes royalties à Dan Treacy, mais mettra sans doute du baume au cœur de notre beautiful loser préféré, dont le récent come-back, avec album dépressif et concerts systématiquement annulés (ou qui auraient mieux fait de l'être), n'a pas convaincu grand monde.

 

MONO - You Are There
(Temporary Residence / Differ-Ant) - acheter ce disque

Les quatre musiciens de Mono sont japonais mais ils pourraient tout aussi bien venir de Montréal ou de Glasgow, tant leur rock instrumental et atmosphérique marche dans les pas des maîtres du genre, Godspeed You! Black Emperor ou Mogwai. Enregistré et mixé par l'incontournable Steve Albini, "You Are There" n'offrira guère de surprises aux amateurs de ce type de musique. Au programme, donc, des morceaux lents dépassant généralement les dix minutes, et faisant parler la poudre au terme de longs, majestueux et inexorables crescendos. Quelques passages (le début de "Moonlight", avec une guitare réverbérée à la Durutti Column et une irruption symphonique) montrent quand même une certaine personnalité qu'on espère voir s'épanouir - le groupe en est déjà à son quatrième album.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog