Albums - Josh Rouse & Paz Suay, Trespassers William

25/06/2007, par David Larre | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS par David Larre

JOSH ROUSE & PAZ SUAY - She's Spanish, I'm American
(Bedroom Classics / PIAS)
[site] - acheter ce disque

Entre les langueurs ensoleillées de "Subtitulo" et la promesse d"un album juilletiste ("Country Mouse, City House"), Josh Rouse roucoule avec sa belle Espagnole, elle tout miel, lui nougat croquant, le temps d'un e.p. au titre explicite. Chatoiement des arrangements (claviers vintage, cordes et chœurs soyeux), légèreté des rythmes et des thèmes ("The Ocean Always Wins", "These Long Summer Days", entre autres titres subversifs) : le disque diffuse sa joyeuse humeur et balance entre le romantisme post-James Dean/ Morrissey ("I want to die in a car crash in the back of a New York City cab") et la sucrerie fondante ("Jon Jon", "Answers", ce dernier entonnant l'air à peine crédible du "Comme la vie est belle quand elle vous apporte les réponses avant les questions"). Tout cela est bien mignon, mes chéris, mais ceux qui aiment Paris, sa pluie, ses plans amoureux foireux et ses questions philosophiques à la con iront télécharger plus vite la BO des "Chansons d'Amour". On ne rigole pas avec les questions de snobisme.

TRESPASSERS WILLIAM - The Noble House e.p.
(en téléchargement) [site]

Les Trespassers William ne risquent pas, quant à eux, de cramer leurs idées noires au soleil et au vent léger de la Méditerranée. Ils proposent à leurs fans de télécharger ce e.p. fait à la maison de très nobles morceaux languides parmi lesquels l'inédit "Felt Leaves", morceau ambient assez étrange (coups frappés dans la cloison, glougloutements caractéristiques, réverb. à la Cocteau Twins) qui annonce un instrumental pluvieux tout aussi captivant ("Piano Concert"). Avec ce sens du retrait qui leur est propre, la voix éperdue d'Anna-Lynne Williams, subtilement redoublée sur un "Thousand" à tomber, ces notes de guitares qui déploient un espace nu et fracturé, ils font mouche coup sur coup. Le e.p. apparaît aussi comme un contrepoint parfait à la superbe production de Dave Fridmann sur l'album précédent et annonce un prochain e.p. également téléchargeable et fourmillant de surprises ("Different Stars B-Sides"). Il est encore temps de les découvrir. Ruez-vous.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews