Albums - Soirée Cocktail, Airwave, Echo and The Bunnymen

25/11/2000, par Gildas et Guillaume Sautereau | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

COMPILATION - Soirée Cocktail: An International Collection of Bossa Nova Tunes?

(Les Disques Aquatic /Pop Lane)

En tailleur rouille, les cheveux relevés en chignon, fraîchement maquillée, l'hôtesse d'Hyplar vous accueille. Plus que quelques secondes et l'ovni "soirée Cocktail?" décolle. Cette compilation des disques Aquatic c'est un peu le Pacific Princess auditionnant pour l'orchestre de bord. Costume kitsch et ambiance feutrée de rigueur, la crème de la pop décalée européenne défile devant le capitaine Stubbing et sa bande. Chacun d'entre eux adapte à sa sauce les rythmes ensoleillés de la bossa. Il n'en faut pas plus pour que l'on se laisse aller à un déhanchement troublant. Les groupes grecs (particulièrement nombreux) s'en tirent le mieux (surtout Dj Aurinio), ce doit être le soleil. Mais personne n'est en reste. Que ce soit des prestations proches de l'esprit originel de la bossa (Ramon Leal & Beatrice Binotti livrent une version de la "saudade de Bahia" simple nue et formidable) ou un peu plus barré et emprunt d'électro joueuse (800 Cherries et Baxendale) personne ne semble s'être planté. Une réussite qui animera bien des soirées cocktail.

AIR WAVE - Comme Tout Va bienAIR WAVE - Comme Tout Va bien
(Acetone / Pop Lane)

Déjà connu pour ses capacités instrumentales proprement sidérantes, le trio tourangeau se lance avec ce premier album un nouveau défi : chanter le post-rock. Et ici pas question de murmures ou des monosyllables jetés hativement sur le feux des guitares, plutôt sur le fil du rasoir, comme on déballe ses tripes, un peu comme un Miossec sobre (ce qui n'est pas plus mal) qui ne s'auto-caricaturerait pas encore, avec un sens de la mise en danger finalement rare et appréciable. Quant à la musique, ambiances tendues et inventives, guitares lacérantes, tour à tour aériennes et plombées, sachant varier les plaisirs (le superbe "Elisa" et sa fausse nonchalance, "En Direct" et son intro aux réminiscences Marc Seberg...). Une tentative osée, parfois déroutante, parfois un peu larguée, mais sans complaisance et terriblement attachante.

ECHO AND THE BUNNYMEN - AvalancheECHO AND THE BUNNYMEN - Avalanche
(Gimmemusic)

Super lapin sur une pochette confectionnée avec des chutes de négatifs de "Heaven Up Here" (voilà pour la nostalgie), disque uniquement en vente sur internet (voilà pour le concept hype marketing qui tue). Ensuite, on passe à la musique et là les choses se gâtent un peu : Tout beau parleur qu'il soit, Ian Mac Culloch n'est pas vraiment au niveau pour gravir les cîmes de "Hang on to a dream" et Tim Hardin peut aller dormir tranquille. Heureusement, les nouvelles versions de "All My Colours" et "Silver" sont plutôt sympathiques et la reprise de Dylan, "It's All Over Now", se laisse écouter, mais tout cela ne casse pas trois pattes à un lapin.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews