Albums - V/A Aquaplanning, V/A Indietronica, Melodium

23/04/2003, par Stéphane Buron | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS - par stephane

V/A AQUAPLANNING - MemoriesV/A AQUAPLANNING - Memories
(Aquaplanning / Discograph)

Ce disque est une pièce à conviction, la preuve que le festival Aquaplanning, qui devait organiser sa cinquième édition en juin, ne mérite pas le sort qu'on lui a réservé : comme annoncé précédemment dans ces pages, le festival n'aura pas lieu en 2003 à cause du "manque de soutien financier et logistique de la municipalité", selon les organisateurs. Du coup, le titre de la compilation n'en semble que plus amer : c'est en effet un album de souvenirs, d'autant plus nécessaire que l'avenir semble bien sombre... Souvenirs live de découvertes électroniques qui, pour la plupart, ont aujourd'hui pignon sur rue et connaissent un début de gloire grâce à leur électronica subtile (Schneider TM, To Rococo Rot, M83, Styrofoam...) et voluptueuse (Spacek, Troublemakers), à leur psychélectro (Chicks on Speed) et, dans tous les cas, à leurs expérimentations attirantes. Preuve, donc, que ce festival défricheur avait toute sa place dans le paysage musical actuel.

V/A INDIETRONICA - Pop + ElectronicaV/A INDIETRONICA - Pop + Electronica
(Sonar Music)

Dieu merci, certains festivals de qualité se portent bien, comme l'anglais All Tomorrows Parties ou l'Espagnol Sonar. C'est la division label de ce dernier qui publie un autre manifeste, moins déprimant puisque ce n'est pas une nécro mais un faire part de naissance : celle de "l'indietronica", cette musique qui vient du croisement de la pop et de l'électronique, avec des paroles et tout, qu'on fredonne aussi bien qu'un morceau des Smiths et qui a, soi-disant, "changé le visage du pop-rock". Il y a peut-être une part de vrai mais, comme dans la pop à papa, il va nous falloir faire preuve de discernement et séparer le bon grain (Lali Puna, Múm, Notwist, Mouse on Mars) de l'ivraie (tous ces morceaux qui surfent allégrement sur la laborieuse vague trip hop électro soul lente...). Pas de grande découverte donc, pas d'inédit non plus, mais un concept (fragile).

MELODIUM - A Slight Difference in the Air PressureMELODIUM - A Slight Difference in the Air Pressure
(Disasters by Choice)

Ce n'est pas non plus Melodium, nom sous lequel se cache le Nantais Laurent Girard, qui révolutionnera l'électronica, mais il pourrait bien, un jour, faire comprendre que les frontières entre la pop et l'électro ne passent pas seulement par le chant : après tout, il y a sur son dernier disque des morceaux aussi inspirés et émouvants que les meilleures comptines pop, aussi soignés et précis que les meilleures compositions électro. Proche d'Isan ou des Boards of Canada, Melodium marie parfaitement l'acoustique aux ordinateurs, le classique au contemporain, la mélodie aux expérimentations. Et si l'album s'essouffle un peu dans la deuxième moitié, on se prend quand même à rêver, à l'imaginer nous livrer un set enivrant au festival Aquaplanning. Peut-être en 2004 ?

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog