Albums - Beulah, The High Llamas, Cotton Mather, B Pourquoi B

10/03/2000, par Gildas et Guillaume Sautereau | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien


BEULAH - WHEN YOUR HEARTSTRINGS BREAKBEULAH - When your heartstrings break
(shifty disco)

Une trompette engageante, des harmonies vocales casse-gueule, une guitare facétieuse et beaucoup de bonne humeur même quand l'orage gronde au loin. Si les autistes de Belle & Sebastian perdaient moins de temps a essayer de deviner le menu de l'afternoon tea de la paroisse peut-être auraient-ils sorti un aussi bon disque que ce "When your heartstrings break". Entre campagne sauvageonne et paysages urbains désolés on se ballade au fil des instrumentations. Jamais complètement barrées mais pas vraiment saines d'esprit les mélodies tordues de Beulah sillonnent ce paysage en décalage, contournent les écueils de la facilité, et virevoltent au gré du vent de leur imaginations débridées. De la pure pop comme on n'en fait plus assez.

THE HIGH LLAMAS - SNOWBUGTHE HIGH LLAMAS - Snowbug (V2)
Petit retour en arrière. En Octobre 99 sortait un album que la plupart d'entre nous n'ont écouté que vaguement en décembre et commençons a apprécier maintenant. Comme d'habitude les High Llamas sont venus sur la pointe des pieds, comme d'habitude ils n'ont rien bousculé, comme d'habitude leur album est une réussite. Père peinard de la musique, pas grande gueule pour deux sous Sean O'Hagan nous réchauffe le coeur en 13 morceaux oniriques. Ancré dans les sixties classieuses des Beach Boys et de Gainsbourg mais la tête dans le présent de Tortoise. Calme et volupté sont les deux meilleurs qualificatifs pour cet album où la rigueur mélodique (presque scientifique) de Sean O'Hagan accompagne à merveille la chaleur du chant. Un cognac à la main, assis dans un Chesterfield cousu main c'est ainsi que cette musique se déguste.

pourquoiB POURQUOI B? - Compilation
(B pourquoi B?)
Cette compilation du jeune label lillois est une très bonne occasion de faire connaissance avec les artistes de la structure de Sarah et Jérôme. On croise donc la noisy un peu trop lyrique de Lazzi ou le trip-hop à la mode de Chamfort de Concorde Music Club. Tenter de redéfinir les contours de la pop en français, aux confins de la variété donc, est osé, et les groupes présentés ici s'en tirent honorablement, sans plus. Mention très spéciale pour Natacha Tertone, qui révèle subtilement une jolie et intriguante personnalité.
Site : B pourquoi B ?

 

kontikiCOTTON MATHER - Kontiki
(Rainbow Quartz/PIAS)
Un piège que ce disque, né, comme tant d'autres, sous le mythique signe des B (mais pourquoi B ?) : Big Star, Beatles et Byrds (et pas Beastie Boys). Réussite, redite, les termes riment mais on tient tout de même là un disque mélodiquement solide, qui sans être d'une originalité folle, réussit, bel exploit, à éviter la sclérose gallagherienne. Un disque qui devrait plaire à tous les fans de Jason Falkner, à tous ceux qui en ont marre qu'Oasis ne sache plagier les Beatles avec panache, à tous ceux enfin qui trouvent que "13", de Big Star, est une des plus belles chansons du monde (ici clônée avec succès sous les traits de "Spin my wheels")

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews