Albums - Tom Chaffee, Screwball, Jude Cowan, Marshall Star

25/04/2000, par Gildas | Albums en bref |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALBUMS - par Gildas & Sylvain

TOM CHAFFEE - & The Saturnalia
www.tomchaffee.com
On a retrouvé la 7ème compagnie : elle est en Californie, déguisée en hot-dogs géants, Henri Guibet s'est mis à la guitare et Jean Lefebvre à la basse. Ils écument les plages de Venice Beach et font du post blues/rock rigolo en se réclamant de leur idole Santana. Y'a pas à dire, pour attirer les filles de nos jours c'est quand même vachement mieux que de se trimbaler en camion de l'armée allemande. Point de vue musique, c'est techniquement au point et le mélange blues/rock, jazz doit trouver son public. Mais contrairement aux étudiants américains body-buildés qui envahissent les plages californiennes, je n'ai pas écouté l'album après avoir ingurgité quinze canettes de Bud alors ça m'a laissé un peu froid. Mais n'hésitez pas, si vous aimez la 7ème compagnie, ce disque est pour vous. 
La 7ème compagnie : www.home.ch/~spaw3406/compagni.htm

SCREWBALL - Y2K
(Tommy Boy / PIAS)
Sorti après des mois d'attentes, le premier album du collectif Screwball sera qualifié, sans se forcer - et dans la droite lignée de quelques singles furibonds - d'efficace. Pas de doute, à en croire le flow rageur et haut perché qui domine le disque de bout en bout (le morceau "You Love to Hear the Stories" excepté), les MCs qui le composent attendaient depuis belle lurette d'en découdre. Au programme donc, de l'entrain, de la hargne, des textes certes souvent subtils, mais directs et évocateurs, et un bon lot d'outrances ("Suck my Dick and Wash my Car", pour exemple édifiant ; ou "Who Shot Rudy?", le Rudy en question étant Rudolph Giuliani, le maire ultra-autoritaire de New-York). Tout ça mis bout à bout n'aurait pu donner qu'un rap conventionnel, soit insipide, soit énervant. Mais les producteurs vétérans Pete Rock, Marley Marl et DJ Premier, en forme pour cette fois, ont apporté de quoi rendre solide les compositions de ces jeunes pousses. A acheter, pourquoi pas, mais en occase seulement...

> JUDE COWAN - To America
www.mp3.com/judecowan
Au début, il y avait un beau brin de voix et des idées de chansons sympa. Jude Cowan a donc décidé de se lancer et de laisser sa voix enfantine conquérir le monde. Pour commencer elle a choisi de s'embarquer pour l'Amérique, une Amérique mythique et scintillante, portée par des cymbales éclatantes et une guitare rythmique rappelant Paul Simon. Elle vogue, légère, sur la mélodie qui se déroule peu à peu. "Rosemary", le second titre, prend le relais et la ballade continue, ensoleillée, très agréable. Et puis elle s'arrête. Trop d'effets, une batterie trop présente et la voix qui perd de son charme. Ca reste agréable à écouter mais ça flirte un peu trop avec Kristin Hersh pour être honnête. Elle regagne son originalité sur le cinquième titre "Cirque Rouge" pour un intermède digne d'un cabaret de fin de siècle. Mais la reperd dès le titre suivant. Cette démo reste agréable quand même et Jude doit continuer mais j'espère seulement qu'elle saura se détacher de ses influences un peu encombrantes.

> MARSHALL STAR - Demo
Bonjour, on s'appelle Marshall Star et on fait de la techno métal inédite avec des textes à forte inspiration religieuse. En fait, Marshall Star, c'est une chanteuse de soul qui a une belle voix et un DJ. La musique qui en résulte est assez bizarre et ambiguë. Le cul entre deux chaises, il se peut qu'ils fassent prier le dance floor mais moi ça m'a laissé froid.

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals