Aline - EP

06/07/2012, par | Single |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Aline - EP

J'avais bien vu Young Michelin du temps de sa victoire au concours des Inrocks CQFD. Aujourd'hui, les lauréats mais aussi le concours ont changé de nom. Le bonhomme Bibendum n'a pas dû apprécier l'ancien nom, mais je conseillerais à la créature de pneu de jeter une oreille à ces quatre titres.

Quatre titres, c'est court. J'en conviens, je ressens même une certaine frustration à ne pas en entendre plus, alors autant profiter de ces trois chansons ultra-catchy, entre fulgurance pop, innocence dans les textes et mélodies ensoleillées. De jour ("Deux hirondelles") comme de nuit ("Je bois et puis je danse"), les histoires d'Aline parlent sans fard du quotidien. La lose sentimentale et les soirées maussades que ça entraîne donnent au héros de "Je bois puis je danse" le rôle du perdant magnifique avec une mélodie qui évoque un combat d'esquive et d'occasions manquées, avec une atmosphère très 80's. Derrière ce tube (il en a la carrure), il fallait assurer, et "Hélas" et "Deux hirondelles" ont elles aussi cette fougue, ce romantisme échevelé, ce côté naïf et triste, ces mélodies claires et magnifiquement aprêtées, mais toujours enlevées. Energisantes au possible, elles se marient finalement très bien avec la fin de cet EP, qui compte donc un remix de "Je bois et puis je danse" cotonneux à souhait. Aline m'a fait passer par tous les états, avant de finir sur celui de l'impatience d'en entendre plus.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Je bois et puis je danse
  2. Hélas
  3. Deux hirondelles
  4. Je bois et puis je danse (Pierrick Devin / Alf Briat 'Gambit Mix')

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals