Alpine Decline - écoute exclusive de "消失/Disappearance"

07/11/2011, par Guillaume Sautereau | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Après deux albums autoproduits et une migration de la Californie vers la Chine, Pauline et Jonathan, soit Alpine Decline, sortent leur troisième album, "消失/Disappearance", le 15 novembre prochain chez Laitdbac. Afin de dissiper le mystère, voici l'album en pré-écoute (et quelques réponses, aussi).

Pouvez-vous vous présenter rapidement ?
Je suis jrz et elle c'est pz. Ensemble, nous formons Alpine Decline.

Quelle est l'origine de votre nom ?
Même s'il est vrai qu'à l'époque de la formation du groupe en 2009 et 2010, nous passion beaucoup de temps dans les hauteurs de la Sierra Nevada ou des Eagle Mountains, les roches rouges de l'Arizona ou les hauteurs de l'Himalaya au Tibet, le nom "Alpine Decline" n'est pas à prendre au sens littéral et est davantage lié au concept qui sous-tend notre musique. Peut-être qu'il est préférable de ne pas révéler d'où vient le nom et de laisser l'explication à l'imagination fertile de l'auditeur.

Comment c'est d'être un groupe shoegaze/noise à Pékin ?
On se sent encore très neuf vis-à-vis de Pékin. On a également pris soin de vivre à la périphérie de la ville, au-delà de la 5th Ring Road  - donc nous disons que nous habitons Pékin à nos risques et périls ! A cette réserve, je crois qu'on peut dire sans réserve que c'est un endroit incroyable pour développer notre musique, tour à tour mirage hors du monde ou éclatant et menaçant. Il n'y a pas de "scène musicale" ouverte à l'instar de ce que nous connaissons à l'ouest, mais cachés dans les allées et dans les recoins, nous avons trouvé la meilleure musique expérimentale et noise de la planète, et des gens parmi les plus passionnés. 

Si vous deviez faire votre top 5 en matière de groupes shoegaze/noisy pop ?
Cela fait des années que nous n'écoutons plus vraiment de shoegaze. Un peu de Spaceman 3, de Galaxie 500, et d'autres groupes à noms d'étoile. Et par l'intermédiaire de nos anciens camarades de groupe, nous avons écouté un peu de Ride et de My Bloody Valentine, mais pour être honnêtes, nous n'avons jamais été anglophiles.

Après deux albums autoproduits, quelle impression cela fait-il de travailler avec un label ?
Les gens de Laitdbac sont les gentlemen les plus exquis sur cette planète. Ils n'ont en rien changé notre façon de faire, mais c'est génial d'avoir du soutien.

Une tournée prévue en Europe ?
Nous espérons venir tourner en Europe début 2012.

Télécharger le fabuleux single "An Accident" sur iTunes

 

Merci à Damien.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals