American Music Club - Love Songs for Patriots

20/10/2004, par Franck Z. | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AMERICAN MUSIC CLUB - Love Songs for Patriots
(Cooking vinyl / Wagram) - [site]

AMERICAN MUSIC CLUB - Love Songs for PatriotsVoilà 20 ans que Mark Eitzel distille son spleen embrumé par les vapeurs d'alcool dans ses propres disques ou ceux d'American Music Club dont c'est la reformation après dix ans d'absence. Admiré par des groupes beaucoup plus connus (REM, Everything But The Girl, Sonic Youth), influence importante pour tout un pan de la musique alternative américaine (Swell, Idaho, Red House Painters, etc) mais, malheureusement, succès limité dans les bacs. Ce nouvel album ne devrait pas changer la donne (surtout financièrement parlant).
Pour Mark Eitzel, retrouver American Music Club, c'est revenir vers des ambiances plus électriques et dissonantes par rapport à ses aventures en solo. C'est tout du moins ce que laisse présager le morceau d'ouverture "Ladies and Gentlemen" et son ambiance plus qu'orageuse. Mais, dès le morceau suivant "Another Morning", l'éclaircie est là, les guitares se font cristallines, la rythmique caressante, la voix suave et l'ensemble donne la chanson la plus ensoleillée de l'album.
Les morceaux suivants resteront partagés entre ces deux pôles: héritage d'une certaine new wave bruitiste et tradition country-folk américaine. A cet égard, "Job to Do" est le morceau le plus représentatif de ce mélange avec son "refrain" dissonant.
Ailleurs, la logorrhée verbale, le phrasé de Mark Eitzel, les arrangements à base de piano brinquebalant et d'orgue rappellent le Bruce Springsteen des débuts (sur le pesant et mélancolique "Patriot's Heart" ou sur le plus enlevé "The horseshoe Wreath in Bloom").
Néanmoins c'est souvent nue (ou, en tout cas, légèrement vêtue) que sa musique est la plus touchante : "Love is" est digne des plus belles chansons de son auteur (pas très éloignée d'un "Last Harbor") et "Myopic books" est une vraie petite douceur à base d'arpèges de guitare, de légères ponctuations au piano et de percussions mettant parfaitement en valeur la voix de Mark Eitzel (une des plus belles de la musique américaine, est-il nécessaire de le rappeler ?).
Pour autant, le morceau le plus fort de l'album reste ce "Home" au gimmick de piano entêtant et au refrain aux accents déchirants.
Même s'il n'atteint pas les sommets d'un "Mercury" en raison de dissonances moins maîtrisées, "Love Songs For Patriots" reste donc un bel ajout à la carrière déjà longue d'American Music Club.

Franck Z.

Ladies and Gentlemen
Another Morning
Patriot's Heart
Love Is
Job To Do
Only Love Can Set You Free
Mantovani The Mind Reader
Home
Myopic Books
Minstrel Show
Horseshoe Wreath In Bloom
Rats Leaving The Sinking Ship
Devil Needs You

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals