An Pierlé & White Velvet - Singles & Rarities

20/07/2009, par Frédéric Antona | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AN PIERLÉ & WHITE VELVET - Singles & Rarities
(Helicopter / PIAS) [site] - acheter ce disque

AN PIERLÉ & WHITE VELVET - Singles & RaritiesCe groupe avait tout pour moi du rendez-vous manqué. Le nom, l'esthétique, les affiches du groupe, ainsi que quelques extraits musicaux glanés lors des débuts du groupe m'intriguaient. Mais je loupais toujours leurs concerts, jamais là lors de leurs passages sur scène, reposant toujours leur disque que j'étais sur le point d'acheter pour en prendre un autre que je cherchais depuis longtemps et qui faisait une apparition soudaine dans les bacs. Ce type de schémas, il en existe des milliers, et nous connaissons tous ce genre de situations. On ne peut pas tout voir, c'est ainsi. Le groupe fêtant ses dix ans, je me suis dit qu'il était temps de rattraper ce retard. Et c'est avec cette volonté que je me suis plongé dans cette double compilation retraçant la carrière d'An Pierlé en compagnie du White Velvet. Le groupe, plutôt que de sortir une compilation classique, met l'accent sur les singles, incluant au passage quelques inédits, remixes et morceaux live. Le second disque est, pour sa part, entièrement consacré aux morceaux enregistrés lors de concerts à Bruxelles, Paris et Hambourg. Première surprise : l'ambiance générale est beaucoup moins sombre que dans mes souvenirs. La voix d'An Pierlé couvre un spectre musical assez large, évoquant tour à tour Kate Bush ("How Does it Feel"), les Cardigans et Garbage ("Mary's Had a Baby"), ou encore Shivaree ("Need You Now"). Si certains titres peuvent être un rien crispants, comme "Are Friends Electric ?" ou la reprise franchement dispensable du classique du duo Dutronc/Lanzmann "Il est cinq heures, Paris s'éveille", l'ensemble laisse une impression agréable, le groupe distillant une pop sophistiquée et variée, avec comme point d'orgue la perle "Jupiter", ballade langoureuse transcendée par un chant magnifique, ou encore l'évocation des comédies musicales américaines des années 50 avec le très lyrique "Here in the Woods". Le disque live fait ressortir la réelle profondeur de la musique du groupe, rendant certains titres plus habités que ne l'étaient les versions studios ("Tenderness", "Mexico"), et nous fait découvrir une magnifique reprise du classique du regretté David McWilliams, "The Days of Pearly Spencer". Là où certains disques live ne constituent parfois que du remplissage, c'est au contraire le second disque de cette compilation qui révèle la vraie dimension d'An Pierlé et ses compères.

Frédéric Antona


A lire également :
la chronique de "An Pierlé & White Velvet" (2006)


Are Friends Electric?
Mud Stories
Tower : Da remix
Anytime You Leave
As Sudden Tears Fall
Sing Song Sally Radio Mix
Here in the Woods
How Does It Feel
Jupiter
Mary's Had aBaby
Need You Now
Eldorado
(Il est cinq heures) Paris s'éveille
Tenderness
Medusa
Mexico
The Days of Pearly Spencer
Sorry
Many Roads
How Does It Feel?
Helium Sunset
Sing Song Sally
Not the End
Jupiter
Good Year
Snakesong
Need You Now
Mud Stories

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews