And Also The Trees - Concert secret au Septième Ciel, lundi 22 septembre, Paris

03/10/2008, par Guillaume Sautereau | Concerts |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AND ALSO THE TREES - Concert Secret Au Septième Ciel, Lundi 22 Septembre, Paris

Ah oui, on était beaucoup à être en mode "si on m'avait dit que j'assisterais à ça il y a vingt ans..." ce soir-là. Pensez-vous, And Also The Trees, groupe culte né dans les années 80, qu'on est sans doute nombreux à avoir découvert dans le sillage de The Cure, And Also The Trees en concert rien que pour nous, une poignée de fans transis (un peu dans tous les sens du terme), dans une formation acoustique totalement inédite, y compris pour le groupe, sur un toit de Paris, avec le Sacré-Coeur illuminé en fond, ça avait quelque chose d'irréel.

Simon Huw Jones - And Also The Trees

Au début, ça devait même paraître assez étrange au groupe lui-même, qui avait seulement disposé de l'après-midi pour répéter ses titres dans cette configuration jamais tentée ; exit en effet la batterie de Paul Hill, si impériale et fondamentale la veille à l'Alhambra lors du concert du groupe ; exit également Emer Brizzolara aux claviers, malgré quelques interventions discrètes du bord de la terrasse au mélodica sur certains morceaux. Quand le groupe attaque ce concert par "Shantell", un de leurs premiers titres, la voix de Simon Huw Jones semble peiner à trouver sa place entre la guitare douze cordes de son frère et la contrebasse de Ian Jenkins, à tel point qu'un spectateur peu délicat lui demandera de chanter un peu plus fort. Mais très vite, Simon prend la mesure de l'acoustique du lieu (du ciel ?) et sa voix trouve toute sa puissance, son intensité et sa richesse. Le groupe pioche dans bon nombre de ses albums, avec une préférence pour le dernier en date, "(Listen for) the Rag and Bone Man", dont on imagine assez facilement qu'il se prête davantage à l'exercice que de plus vieux morceaux. D'ailleurs, le morceau de bravoure de tous leurs concerts depuis sa création, "Slow Pulse Boy", n'aura pas droit de citer ce soir, faute de batterie.

Ian Jenkins - And Also The Trees

Le trio est visiblement à l'aise, détendu, et échange quelques vannes avec le public de connaisseurs. Les chansons s'enchaînent et ce malgré le vent frisquet qui doit un tout petit peu raidir les doigts de Justin et Ian sur leurs instruments - je vous avoue que je serais bien en peine de vous en rendre compte avec précision, tant je suis emporté par l'excellence de cette prestation. Le concert s'achève avec une version de "Vincent Craine" dont l'intensité n'a rien à envier à celle de sa grande soeur électrique - Justin abandonne pour l'occasion sa douze cordes pour une guitare six cordes gentiment prêtée par Cathimini d'Abus Dangereux -, et "Virus Meadow", grandiose,puis c'est la fin. Un rappel ? Après quelques hésitations, c'est un morceau du dernier album, "Rive Droite", que joue le groupe pour clore le concert, après s'être assuré que son titre était bien adapté à la situation géographique du lieu. Voilà, c'est fini, c'était un grand moment, et pas seulement parce qu'on y était. Il est temps de redescendre de notre nuage, des étoiles pleins les yeux, en discutant entre fans ou en échangeant quelques mots avec le groupe. And Also The Trees mérite bien de sortir du navrant et réducteur ghetto médiatique de groupe gothique dans laquelle on le cantonne depuis vingt ans.
Pour finir, un petit mot pour tous ceux qui n'ont pas eu la chance d'être présents ce soir-là au 7ème Ciel : il fut en effet très frustrant de devoir tirer au sort seulement 10 personnes pour assister à ce concert parmi les 220 participations enregistrées au concours. Mais il était difficile d'envisager de faire tenir davantage de personnes sur une terrasse aux dimensions certes généreuses, mais pas extensibles à l'infini, sans finalement risquer de gâcher l'évènement pour tout le monde. La bonne nouvelle, c'est que le groupe semble avoir apprécié l'exercice, au point de vouloir le rééditer à l'avenir.

Guillaume

A lire également, sur And Also The Trees :
le track by track de "1980-2005" par le groupe

Merci à Damien et au 7ème Ciel !

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews