April March - Interview

09/04/2003, par Gildas | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

 


April March revient en France, elle laisse de côté pour le moment son petit Lucian nouveau né et répond gentiment aux questions maladroites d'un rédacteur en goguette. Entre tartine à la confiture, boisson gazeuse et sourires charmants voici quelques morceaux choisis d'une conversation non moins charmante oscillant entre anglais et français au gré de l'envie.

J'ai l'impression que ça fait une éternité depuis le dernier album… qu'est-ce qui explique le temps que tu as passé à le faire ?
C'est une question de planning… Bertrand est très très occupé. Ca ne prend pas tellement de temps de faire les choses, mais les organiser et les planifier a été plus difficile.

Qu'est-ce que tu as fait en attendant ?
J'ai enregistré un disque avec le groupe Los Cincos. J'ai fait des dessins animés et toutes sortes de choses.

Est-ce que tes autres activités, par exemple les dessins animés, influent sur ton travail en studio ou est-ce que les choses sont bien cloisonnées ?
Non, tout fonctionne ensemble. Je suis quelqu'un de très visuel quand j'écris. Je pense que sur "Triggers", tu peux trouver un lieu et un paysage qui corresponde à chaque morceau, suggérés par les paroles. Et il en est de même pour la musique de Bertrand. Quand tu écoutes "La nuit est là", tu es à un endroit, et ensuite tu écoutes "Le code rural", et tu es ailleurs. Je pense vraiment que la facette "visuelle" de ma personnalité se retrouve dans ma musique.

Et tu arrives à concilier tes activités graphiques et la musique ?
Oui, j'arrive à mener les deux de front.

Vois-tu des parallèles entre les deux activités ?
L'animation est très liée avec le rythme, la synchronisation… je ne sais pas si tu t'y connais en animation ?

Un peu, mon petit frère (NdT : Thomas, le papa de Romane) en fait.
Donc tu sais ce qu'est le rythme. Je pense que c'est la même partie du cerveau qui fait la musique. Tu ne dois pas seulement faire un dessin, tu dois faire une composition rythmique. C'est pour cela que l'animation est une activité vraiment spécifique. Tu ne fais pas seulement un dessin, tu dois réfléchir à toute un composition, une composition rythmique, comme en musique. D'ailleurs les animateurs des années 40, ceux qui faisaient Bugs Bunny, Betty Boop… étaient aussi musiciens et jouaient dans des big bands de jazz.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews