Arkitekchur - Should Or The Drawing Boarded Colour Target Future Theatrer War(s)

10/12/2003, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ARKITEKCHUR - Should Or The Drawing Boarded Colour Target Future Theatrer War(s)
(TBTMO)

ARKITEKCHUR - Should Or The Drawing Boarded Colour Target Future Theatrer War(s)Les membres d'Arkitekchur sont Américains et, à première vue, ils ne semblent pas vraiment être fiers de l'être. Du moins, ils ne sont pas fiers de la société dans laquelle ils vivent ni de l'état qui la gouverne, ce qu'illustre un livret montrant les conséquences de l'obsession guerrière des États-Unis (enfants armés, mutilés, impacts des radiations nucléaires, etc.). Articulé autour des "événements" - quelle pudeur sémantique de la part des media, au regard des images diffusées - du 11 septembre 2001, ce disque est pour le moins troublant. Débutant par quinze minutes de guitares répétitives jouant sur deux notes, le disque est constitué de longues plages instrumentales où toute mélodie agréable est chassée pour laisser la place à de pesantes ambiances où les machines de toutes sortes dominent. Il arrive parfois d'entendre des bruits humains, mais ils sont vite anéantis par ces drones omniprésents.
J'ai beau essayer de me figurer autre chose, pas moyen de me sortir de la tête ces courts-métrages sur les attentats du 11 septembre, regroupés sous le titre "11'09''01 September 11", et plus particulièrement l'un d'eux où tout est focalisé sur la chute des corps depuis le haut des tours. à l'instar de ce film, le disque se déroule comme au ralenti et à l'apparente légèreté du début succède un engourdissement de la conscience et, parallèlement une sensation d'angoisse et d'oppression grandissante.
Bien sûr, pour certains ce disque paraîtra prodigieusement ennuyeux du fait de ses longues scènes hypnotiques. à ceux-ci je répondrais que "Should..." n'est pas un disque que l'on peut se permettre d'écouter d'une oreille distraite. Bien au contraire, il faut parvenir à maintenir son attention - métaphore de la conscience politique ? - pour ressentir ce qu'exprime ce disque. Et peut-être que ce disque, comme les courts-métrages évoqués plus haut, est-il fait pour n'être écouté que quelques fois... le temps de transmettre son message.
Quant à la fin, ironique au possible, c'est une boîte à musique mourante qui s'en charge avec le célèbre "You Are My Sunshine", effet hélas déjà utilisé par Therapy? sur "Troublegum".

Fred

Rite Words
Parkechildren W/
(For T h y) Dark Blae
Cicadea, Birds &&& Squirrels W/
In Rancoqeaux Woods
Jealousy
Symbol/Language>Discourse
How To Pray Using the Mysteries of Light Theme
When Everything Runs Dry
Black Sun Nuclear Winter'd: The Project For The New American Century
Anandamide

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews