Aroah - The Last Laugh

12/05/2004, par Fred Tuc | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AROAH - The Last Laugh
(Acuarela / Discograph)

AROAH - The Last LaughJe ne suis plus très sûr, mais il me semble que c'est l'albatros -un document de France 5 nous apporterait certainement la réponse- qui a besoin d'une très longue distance et de nombreuses tentatives avant de pouvoir s'envoler. Mais cet oiseau, lorsqu'il y parvient, devient alors le maître des airs. Et alors ? Et alors, figurez-vous que c'est au persévérant albatros que j'ai pensé en écoutant ce second album d'Aroah. Après quelques EP (dont un avec Nacho Vegas) et un album réussi sans être phénoménal, Irene Tremblay a enfin pris son envol, et je puis vous assurer que c'est beau !
Après deux premiers morceaux corrects mais pas transcendants, l'enchantement commence avec "Katharine Says", un morceau pourtant moins original que l'antérieur "Vigo", mais sur lequel s'exprime pleinement la voix de Irene Tremblay. Et justement, la voix de cette dernière, juvénile mais néanmoins déjà pleine de personnalité, semblant autrefois timide et en retrait, s'affirme cette fois beaucoup plus, permettant à certains morceaux de prendre une réelle épaisseur ("Fuck Rock" et "Y La Cinta De 'Los Bingueros'" ne sauraient être de meilleurs exemples). Et voilà la première clé de la réussite de ce disque. La seconde réside tout simplement dans des compositions pop-folk nettement plus originales, audacieuses et emplies d'atmosphères lourdes de sentiments. Ce qui semblait auparavant élémentaire, est tout simplement devenu plus riche et plus abouti. Voici donc comment l'on parvient aux guitares tricotées du faussement instrumental "Not Amused" et à la petite mais obsessive ritournelle (et toujours à guitare) de "Upside Down". Des influences diverses sont indéniables, comme celle de l'un de ses compagnons de route préférés, Nacho Vegas ("Sick In The Body, Sick In The Head" et sa tension latente le démontrent à merveille), ainsi que Migala ("Madrid", je l'ai pas inventé celle-là). En l'espace d'un album, Aroah est (plus rapidement que l'albatros) entré dans la cour des grands.

Fred

An Orchid Is A Flower That Thrives On Neglect
Vigo
Katharine Says
Autobriographical Rythming Song
Horoscope
The Lonely Drunk
Not Amused
Sick In The Body, Sick In The Head
Upside Down
Madrid
Y La Cinta De "Los Bingueros"
Fuck Rock
Too Proud To Try
Schooling

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews