Arrington de Dionyso – Shouting over deep water blues

02/12/2019, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

 Arrington De Dionyso - Shouting over deep water blues

2019 est décidément une grande année bruitiste. Elle voit même simultanément le retour d’Arrington de Dionyso sur ces trois grands versants. D’abord le retour de son groupe Old Time Relijun en dormance depuis presque dix ans, avec "See now and know" chez K-Records, sa méta incarnation en mode indonésien, Malaikat Dan Singa, avec "Honey and Poison", en numérique et Cd-R et, c’est là qu’on le préfère, en liberté, dans le plus simple appareil, à la fraîche, décontracté du diaphragme sur "Shouting Over Deep Water Blues","enregistré par Henrik Löfgren sur un bateau, sur l’océan, près d’une petite île en Suède le 23 juillet 2012", nous précise la pochette.

Arrrington y fait usage de toutes les possibilités de son corps comme souffle et caisse de résonnance dans une sorte de mantra protoblues, archaïque et expérimental. On découvre, en plus de son attirail déjà prodigieux et riche (guimbardes, clarinette basse) et de ses expérimentations corporelles (chant guttural, diphonique etc…), un nouvel instrument, le bromiophone, qui rappellera à certains le Gaffophone inventé par Franquin, à d’autres les créations des Harrys, Partch ou Bertoia (voire de McCloud Zicmuse). Le Bromiophone donc, soit une installation tubulaire à base de tuyaux de plomberie amovibles et combinables à l’envi. Les possibilités sont à la fois sommaires et assez étendues. En tout cas, elles libèrent de nouvelles énergies chez Arrington et permettent de reconnecter des champs devenus étrangers : les musiques de l’orient et de l’occident, la transe et la culture, la tradition et la quête de la nouveauté, le physique et l’intellect. Body and soul.

On y entend outre des barrissements et des improvisations toujours très free, un hélicoptère qui passe, les ondes, le vent ou des craquements du bateau lorsqu’Arrington utilise des objets métalliques, à proprement parler, du bord, pour amplifier ses instruments quand il ne s’en sert pas comme gongs.

Comme, depuis quelques années, Arrington invite ses auditeurs à télécharger sa musique, gratuitement ou non, on vous invite pour notre part à acquérir le très beau LP, avec femme nue et serpents de mer, dessinés par l’artiste au verso. Idéal pour prendre le large et découvrir de nouveaux horizons.

Avec l’aide de Johanna D, baleine dalmatienne.

Acheter sur Amazon
  1. Bromiophone Over Deep Water
  2. Icaros and Blues
  3. Sea Monster Solstice Blues
  4. Metallic Mantra Blues
  5. Whispers and Hollers
  6. Icaro and Buzz
  7. Overtone ASMR
  8. Hollerin' Over the Motor
  9. Ultraviolet Icaro Blues

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews