Art Brut - Interview

18/12/2005, par Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ART BRUT - Interview

Après un concert jubilatoire à la Route du Rock, l'album d'Art Brut, "Bang Bang Rock'n'Roll" sort enfin en France. Le groupe fait donc un petit détour par Paris afin de faire un peu de promo. C'est l'anniversaire d'Eddie, et comme la veille, après un concert à Bruxelles, il l'a semble-t-il bien arrosé avec ses petits camarades avant d'enchaîner les interviews, quand j'arrive sur le lieu de rendez-vous, le Truskel, il dort sur une banquette... On le réveille et ça donne ça.

ART BRUT - Interview


Joyeux anniversaire Eddie...
Merci beaucoup !!!... Comment tu savais que c'était mon anniv' ?

J'ai un cadeau pour toi (je lui tends un petit paquet contenant une compilation POPnews et quelques badges roses). C'est une compilation qu'on a sortie l'an dernier...
Oh, merci (rires). J'adore Fabio Viscogliosi. C'est la chanteuse d'un groupe que j'adore...

Heu, c'est un garçon...
Ah oui ? Ah bon je dois me planter alors. Je croyais que c'était une chanteuse. Merci beaucoup... Ah, des badges, ça tombe bien, j'ai perdu les miens (il le met), il est cool. Tu veux de mon gâteau d'anniversaire (il me montre quelques restes d'une tarte au chocolat toute aplatie) ? Il n'est plus très frais, il est là depuis ce matin... (rire) Merci beaucoup en tout cas.

Est-ce qu'un pub est vraiment le bon endroit pour vous rencontrer ?
(Instant d'hésitation) Oui. Nous avons grandi dans les pubs. On ne va jamais ailleurs. Je crois que si on n'avait pas été ici dans un pub pour faire les interviews, on aurait quand même été dans un pub.
Jasper : Yeah !
Eddie : Ou alors à la maison et on boirait du cidre...
Jasper : Ça dépend de l'argent dont on dispose... Le cidre c'est pas cher.
Eddie : Mais oui, beaucoup de pubs...

Et donc, ça a démarré très vite pour vous...
Eddie : En quelque sorte, oui.

Depuis l'année dernière quand vous sortiez votre musique sur le net, vous êtes passés par un petit label et maintenant...
Eddie : Ouais, presque. En fait Rough Trade avait sorti le single "Formed a Band" il y a deux ans, mais après ça, il y a eu un hiatus pendant lequel on a enregistré et tourné. C'est vrai, ça a été très vite pour nous. Habituellement, ça ne se passe pas comme ça pour la plupart des groupes. En plus, on s'était formé juste trois mois avant que "Formed a Band" ne sorte. On a eu de la chance.

Mais avant cela, vous aviez déjà un autre groupe, les Art Goblins.
Jasper : Ah oui... C'était le bon temps
Eddie : Oui, là encore, on a fait une pause et on a formé Art Brut.

Alors, comment tu expliques que ça se soit passé aussi vite ?
Eddie : On est fantastique.

Oui, je sais, mais encore ?
Eddie : C'est la chance, vraiment, on doit être le groupe le plus chanceux au monde... On n'a même pas envoyé de démo, Rough Trade a trouvé nos trucs sur le net. On a eu le cul bordé de nouilles.

Donc vous n'avez jamais démarché de labels ?
Eddie : On n'a même pas essayé. C'est très drôle, on est juste très très très très chanceux.

Vous vous sentiez prêts pour tout ça ?
Eddie : Non, enfin, pas quand "Formed a Band" est sorti. On était le centre d'attention et on a travaillé comme des fous. parce que c'était NOTRE opportunité, on voulait vraiment réussir quelque chose. Tout à coup on s'est rendu compte de la chance qu'on avait. On s'est dit MERDE ! c'est notre chance à nous. Rough Trade sort notre single et tout le monde nous regarde. Il faut pas merder. On va vraiment devoir travailler dur. Donc, quand "Formed a Band" est sorti, on n'était pas prêt, mais on l'est maintenant. A cause de ça, à cause de la pression qu'on s'est imposée.

Mais ça ne vous dérangeait pas de ne pas être prêt à l'époque ?
Eddie : Non, on ne se rendait pas vraiment compte, on déconnait dans notre coin, on faisait de la musique, c'était marrant... Et toi t'en penses quoi ?
Jasper : Je suis né "prêt" (rire)

Il y a ce groupe en Angleterre, Superreverb, qui vient de sortir un album au titre "Avant garde is French for Shit" et Art Brut, c'est le terme français pour quoi ?
(rires...)
Eddie : J'aime ca !... J'aime notre nom aussi parce que c'est français.. Brut (prononcé Brou) c'est équivalent de "cru" ? qu'est-ce que ca veut dire Brut en français ?

Ca veut dire, réel, authentique.
Eddie : Ma définition est différente. Je sais ce que le mouvement "Art Brut" signifiait. J'adore ce courant. mais on me l'avait traduit comme "Violent Art" ou "Raw Art" et j'aime ça, c'est ma forme d'art préférée. J'ai donné son nom au groupe ici, quand j'étais à Paris. J'étais dans un café près de Montmartre. On cherchait un nom pour le groupe depuis des lustres et puis je me suis dit que mon groupe et ma musique était un peu comme ce que j'avais vu au musée Dubuffet donc j'ai envoyé un SMS à Chris en lui disant "Tu penses quoi d'Art Brut comme nom de groupe ?" et il a répondu oui. Il ne savait pas ce que ça voulait dire, mais il aimait bien le look.

Tout ça en sachant que quand ce nom a été inventé...
Eddie : Oui, pour des aliénés, dans les asiles, oui je savais ça. Les membres du groupe ne le savaient pas, et donc quand on monte sur scène et que je dis "Salut, nous sommes Art Brut" et que je les montre du doigt, il ne savent pas que ça sous-entend qu'ils sortent d'un asile, qu'ils soient des malades mentaux complètement asociaux ! C'est un peu une blague, je me moque d'eux, discrètement... Lui, il n'était pas encore dans le groupe à ce moment-là, donc ça va.
Jasper : Oui, ça va (rire).
Eddie : La première fois qu'ils se sont rendus compte de ce que ça voulait dire, c'est quand on a donné nos premières interviews... "Et oui, Art Brut, ça veut dire ça" et il se tournaient tous vers moi... "T'aurais pu nous dire ça avant !" (rires). Un plan génial de ma part.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews