Art Brut - Interview

18/12/2005, par Guillaume Sautereau | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ART BRUT - Interview


Maintenant que vous avez remplacé Chris Chinchilla, ça change quelque chose au groupe ? Au son ou à la direction à suivre ?
Eddie : Oui, un peu, on va être plus "pop". Chris est très statique, très rythmique, presque comme un robot. Maintenant, ce sera plus fluide et plus pop.
Jasper : Oui, Chris est très sérieux, il se concentre sur ce qu'il fait. Il est rigoriste dans sa façon de jouer, très scientifique, presque mathématique. Moi je suis complètement différent, un vrai jean foutre (rires). Sur scène, je me tape mon petit délire, je joue peu de guitare, je passe mon temps à sauter du haut des amplis.
Eddie : Oui, ce sera plus fluide, Chris est très (il tape en mesure) tchac tchac tchac.
Jasper : Exactement moi, je fais des erreurs de temps en temps.
Eddie : Oui, c'est l'apprentissage. Mais ça devrait aller, il lui reste trois jours avant notre prochain concert. Si dans trois jours ça ne va pas mieux, on va le saquer (rire jaune de Jasper) mais chut, il ne le sait pas encore...
Jasper : Essaye donc...
Eddie : Oui, c'est peut-être lui qui va me saquer... Il y a des chansons qui sonnent complètement différentes avec lui, il joue des parties qui n'ont rien à voir avec la version originale. Mais ça sonne.

L'album était fini quand tu es arrivé.
Jasper : Oui, je n'ai rien fait sur l'album... D'ailleurs ce serait bien qu'on en fasse un autre très vite histoire que je touche des royalties...
Eddie : Oui, c'est la seule façon pour qu'il soit payé ... Allez... Au boulot ! (rire)

Il te reste trois jours pour écrire des chansons...
Jasper : (rires) Oui.
Eddie : Il paraît qu'on enregistre un single d'ici la fin novembre... Mais je ne suis pas sûr.

Et vous avez assez de chansons ?
Eddie : Oui, juste pour un single. L'album, on le fera d'ici fin décembre.

Et comment se passe le processus de composition ?
Eddie : Pour moi, c'est assez simple. J'écris les paroles, la plupart sont déjà prêtes à être enregistrées et après il faut qu'ils fassent la musique - je ne sais pas comment il le font, je ne reste pas quand ils bossent, mais je pense que ça doit être assez dur.
Jasper : Mais non, c'est du gâteau.
Eddie : Et puis après on met les deux ensemble, j'adapte mes textes en couplets et en refrain, je colle une phrase en plus ici ou là et ça passe. J'aime bien écrire, c'est un hobby.

Et tu écris depuis longtemps ? Des histoires ?
Eddie : Oui, dans tous mes groupes, j'ai toujours été le chanteur et, comme je ne sais pas chanter, ma seule façon de m'imposer et de ne pas me faire virer c'est d'avoir des textes qui fonctionnent.

Tu ne sais pas chanter ?
Eddie : Non, je ne sais pas et je ne peux pas. Mais ça va.
Jasper : Non, il ne peut vraiment pas chanter. une vraie casserole.
(RIRES)
Jasper : Il ne joue pas les modestes, il ne peut pas chanter.
Eddie : J'essaye pourtant, je m'exerce pour être meilleur, je fais de mon mieux.
Jasper : Mention spéciale pour les efforts.

T'es un très bon non-chanteur alors un peu comme Mark E. Smith ou les Sultans of...
Eddie : J'adore les Sultans of Ping FC, c'est un groupe très drôle et on est assez drôle aussi. Mais nous... Hum... Niall (O'Flaherty, chanteur des Sultans of Ping FC) pense que... Je sais pas...
Jasper : On n'a jamais assez de groupes drôles.
Eddie : Certaines de leurs chansons sont juste des blagues, alors que les nôtres peuvent être marrantes, mais à la base ce sont des histoires vraies. C'est la grosse différence. Ca ne me dérange pas d'être comparé à Mark E. Smith ou Niall. mais je préfère la comparaison avec Mike Skinner des Streets., je me sens plus en phase avec lui parce qu'il écrit des histoires vraies sur lui-même, j'aime sa voix, j'aimerais bien sonner comme ça. Je n'essaye pas parce que je sais que je ne sais pas chanter. Mark E. Smith, il crie seulement, et ses paroles n'ont pas de sens. C'est juste des conneries qu'il balance comme ça. J'aime The Fall, mais les paroles n'ont aucune signification. Aucun de nous deux ne peut chanter, donc je vois d'où la comparaison peut venir, mais ça s'arrête là.

Vous venez de Bournemouth, ce n'est pas vraiment "fun" comme ville ?
Eddie : On a déménagé à Londres, mais c'est vraiment bizarre, il y a des tonnes de groupes à Bournemouth. Tu connais Helps She Can't Swim ? Ben, ils sont de Bournemouth.
Jasper : J'étais à l'université avec la chanteuse. Le batteur de Bloc Party est de Bournemouth aussi...
Eddie : On a grandi ensemble...

Oui, je vois qui c'est, il a dragué ma copine après un concert du groupe.
Eddie : Ah bon ? C'était quand ? il s'est fiancé y'a pas longtemps je crois.
Jasper : Oui, il va se marier.
Eddie : C'était quand ?

En février de cette année...
Eddie : C'est pas grave, on va lui casser la gueule pour lui apprendre le respect ! Mais bon, il est de Bournemouth quand même... Je ne sais pas pourquoi, il y a plein de groupe là-bas en ce moment. Je ne sais pas d'où ça vient, mais il y a eu quelque chose dans les années 90.
Jasper : Oui, et maintenant c'est a Southampton.

Je croyais que Bournemouth était une ville pleine de retraités ?
Eddie : Oui, c'est vrai, mais ça a changé, maintenant il y a plus d'étudiants. Dans le Guardian, il n'y a pas longtemps, ils disaient que c'était le Aya Napa (île grecque pour touristes anglais bourrés) de l'Angleterre. Avec une scène dance et plein de club. Mais quand on était jeunes, il n'y avait rien de tout ça. Donc tout le monde montait des groupes, parce qu'on se faisait chier.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals