Atlas Sound - Parallax

10/01/2012, par Christophe Despaux | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Atlas Sound - Parallax 

Doute. Ecoutes multiples. Tribulations spasmodiques de notre jugement pris - contraint - entre les pôles "Mioum" et "Bof", pour s'arrêter finalement à un "Mouaif" d'augure médiocre. S'il ne marque pas un désamour ancré d'avec l'hagardement terrifique Bradfod Cox, "Parallax" pose une ou deux questions sur le leader de Deerhunter. Tête de veau/noeud divaïque affublée de tous les malheurs du monde, il s'est battu avec celui-ci le temps de disques hirsutes, cryptés, scindés entre abrasion et somnolence. Depuis peu, l'apaisement a pointé, doublé d'une bonhomie expansive dans les éloges reçus : en un mot, Cox est "hype", ce qui se transmet à sa discographie en voie de normalisation. On ne parlera pas encore de "classic rock" mais bien peu d'échardes où s'égratigner à la surface de "Parallax". Le folk souterrain qui perlait en veines discrètes s'étale dans une pleine lumière en usant tout le velours. "Everywhere I look, there is the light" chante-t-il sur le mignon "Lightworks". Et le mignon devient l'horizon, que ce soit le glam éthéré de "The Shakes", le sequel du magnifique "Memory Boy" en forme de brouillon sémillant ("Mona Lisa"), l'Animalerie collective de service ("Te Amo", ben non…). Entendons-nous, rien n'est ignoble ou scandaleux sur "Parallax", mais le plus-que-plaisant n'est pas le plus-que-parfait. On pourrait défendre l'aspect inachevé du disque, son côté nymphe se rêvant papillon, mais la case "pop frileuse" a déjà été cochée bien des fois par Atlas Sound, et cette passion pour les boucles d'ambiant informe commence à nous lasser ("Doldrums", "Modern Aquatic Nightsongs"). Dommage d'autant qu'une guitare un peu vive, et l'intérêt renaît (le gracieux "Angel Is Broken"). Solitaire en voie de complaisance, Cox a besoin dans le désordre de coups de balai dans les coins, de sang neuf, de chimères, d'apoplexie. On ne désespère pas.

 

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. The Shakes
  2. Amplifiers
  3. Te Amo
  4. Parallax
  5. Modern Aquatic Nightsongs
  6. Mona Lisa
  7. Praying Man
  8. Doldrums
  9. My Angel Is Broken
  10. Terra Incognita
  11. Flagstaff
  12. Lightworks

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals