Awol One & Factor - Only Death can Kill You

17/10/2007, par Sylvain Bertot | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AWOL ONE & FACTOR - Only Death Can Kill You
(Side Road Records / Cornerstone RAS) - acheter ce disque

AWOL ONE & FACTOR - Only Death Can Kill YouC'est un peu l'alliance des contraires, ce projet commun d'une demi-légende rap qui n'a jamais connu le succès promis et d'un producteur canadien qui a su renforcer au fil du temps le peu de crédit placé en lui. Sur le papier, ça pouvait tout donner, le meilleur comme le pire. Après tout, les collaborations du beatmaker de Saskatoon avec d'autres MC's californiens (Akuma, Existereo et Kirby Dominant pour ne pas les nommer) n'ont pas été des plus mémorables. Pour un peu, nous aurions pu avoir droit à un Awol One geignard s'exprimant en pilotage automatique sur les moins inspirés de ces samples de guitare dont Factor est friand. Mais non, finalement, ce disque sans prétention, court tout juste comme il faut, n'est rien de moins que charmant.

Des boucles simples mais bien trouvées servent au mieux Awol One dans son éternel numéro de rappeur dépressif et fantasque en train de deviser à moitié ivre devant une chope de bière. Quand notre rappeur philosophe sur la fuite du temps ("Old Babies"), Factor sort la guitare mélancolique idoine. Quand il entame avec quelques amis un titre bonhomme ("Digital Angel"), le Canadien lui offre la mélodie bondissante de circonstance, avec les variations malines (ici un petit synthé discret) dont il n'était pas capable autrefois. Et quand le train-train s'installe, quand l'album s'éternise sur un rythme pépère, le producteur relance la machine avec un beat plus sec et dérangeant serti de quelques scratches ("Smokin' Coffee"). Les deux compères se dépassent même sur l'excellent "Sunday Mourning" où le producteur a le génie de placer en refrain un passage ralenti du "Mourning Sunday Morning" de Free, pendant que le rappeur chantonne et souligne le propos à coups de "that's right".

Calme, court, discret, "Only Death Can Kill" You risque de se perdre dans les méandres de la discographie de ses deux prolifiques protagonistes. Ce serait bien dommage, car sans le moindre doute, voilà le plus accompli des albums produits ces derniers temps par Factor, et le meilleur disque récent d'Awol One.

Sylvain Bertot

Sunrise Sandwich
Old Babies
Meat Trunk
Digital Angel
Sunday Mourning
One More Time
Alpha Omegatron
Woke Up
Smokin' Coffee
Only Death

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals