Azure Ray - Hold on love

17/12/2003, par Thierry L. | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

AZURE RAY - Hold On Love
(Saddle Creek Records / Chronowax)

AZURE RAY - Hold On LoveAzure Ray est un groupe américain composé de deux filles, Maria Taylor et Orenda Fink (qui, pour la petite histoire, se sont rencontrées à 15 ans aux beaux arts d'Alabama et qui sont toutes deux issues de Bright Eyes). "Hold on Love" est leur 4ème album, le deuxième paru sur Saddle Creek records.

La musique douce de "Hold on Love" rappelle vaguement Lisa Germano ou Mazzy Star : des guitares acoustiques mélancoliques ou des pianos très lents sont secondés par divers arrangements parmi lesquels des guitares électriques à reverb, quelques nappes de synthé, des notes de clavier éparses et, sur certains titres, des rythmes électro. La voix claire et posée de l'une des deux filles dispense ses mélodies romantiques un peu amères appuyées, par moments seulement, par la voix discrète de sa comparse.

Parce qu'"Hold on Love" se situe dans ce courant minimaliste-intimiste il serait un peu injuste d'accuser Azure Ray de prétention ou de reprocher au groupe une quelconque velléité de superproduction. Pourtant, pour une raison que j'aurais du mal à formuler, le disque, qui fait clairement l'effet de ces productions un peu trop léchées, laisse froid, reste un peu ennuyeux.
Pour filer une métaphore sportive je dirais que Hold on love ressemble à ces joueurs de tennis qui pratiquent un jeu de fond de cours bien huilé, avec des gestes amples et esthétiques, un jeu de jambe aérien ; ces joueurs sérieux qui ne commettent jamais de fautes et renvoient toujours la balle certes parfaitement le long des lignes mais toujours là où on l'attendait. Et ce constat est d'autant plus désolant que Maria et Orenda font preuve d'une adresse incroyable à composer ces chansons dont les structures et la qualité technique sont très largement au-dessus de la moyenne pop.
Même certains titres un peu plus aventureux comme "Dragonfly" (seulement quelques notes de cloches et les voix en chœur des deux filles) restent étonnement conventionnels et les meilleurs résultats sont finalement enregistrés, de manière paradoxale, par les morceaux les plus produits ("Nothing like a song" avec batterie, cordes et arrangements orchestrés).

Evidemment "Hold on Love" est un disque agréable et plaisant mais on ne peut qu'espérer un peu plus de spectacle pour la suite des aventures de ces deux filles avec des montées au filet, des coups inédits ou même des engueulades avec l'arbitre !


The devil's feet
New resolution
We are mice
Look to me
The drinks we drank last night
Across the ocean
If you fall
Sea of doubts
Dragonfly
Nothing like a song
These wild lights will bend to make blue
Hold on love

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews