V/A - Badman's Bedtime Maladies

12/03/2003, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Badman's Bedtime Maladies
(Badman/ UMC)

V/A - Badman's Bedtime MaladiesSurtout connu pour publier les disques solo de plus en plus erratiques de Mark Kozelek (Red House Painters), le petit label de San Francisco Badman a d'autres bonnes choses en magasin (et toujours de magnifiques pochettes). Ce récent sampler, coïncidant avec le cinquième anniversaire de la maison, permet de faire un rapide tout du propriétaire en dix morceaux. A moins de suivre de très près la scène alternative américaine (nous parlons là d'artistes qui ne passent même pas sur MTV 2), les noms rassemblés ici sont peu évocateurs, à quelques exceptions près. D'abord, Ken Stringfellow, moitié originelle des Posies. Ce fan de Big Star, des Beatles et des Byrds semble en être toujours à la lettre B, puisqu'il reprend ici un morceau de Bread (groupe soft rock US 70's quasiment inconnu chez nous), très proche de la power-pop à laquelle il nous avait habitués. Hayden, ensuite, avec "Bass Song", un extrait stratosphérique de son dernier double live, où un duo piano-voix beau comme le meilleur Idaho s'efface peu à peu pour laisser la place à une section de cordes. Enfin, Paula Frazer et Mark Eitzel, pour une reprise jolie mais peut-être pas indispensable du "Rhymes of Goodbye" de Scott Walker, extraite du "Shanti Project Collection 2" (second volume d'une compilation caritative dont les bénéfices sont destinés à financer des projets pour les malades du sida de la Bay Area ; le premier était excellent).
Pour le reste, le disque oscille entre des ballades country-folk très orthodoxes mais plaisantes, et des tentatives plus expérimentales, généralement à base d'electro minimaliste bien dans l'air du temps. Parmi ces noms plus ou moins obscurs et plus ou moins nouveaux, on retiendra ceux de Lanterna (un instrumental panoramique, où des guitares acoustiques rêveuses planent sur une rythmique métronomique), de My Morning Jacket (comme du Nikki Sudden produit par Phil Spector) et de Rebecca Gates des Spinanes, qui mêle finement sa voix enveloppante et un peu lasse à des arrangements façon Notwist. Pas de révélations fracassantes, donc, mais quelques découvertes dont on guettera les albums tout au long de cette année - après tout, c'est le but de ce genre de disques "éclaireurs".

Vincent

James William Hindle - Slumberland
Ill Lit - Diner Girls
My Morning Jacket - Can You See the Hard Helmet on My Head?
Ken Stringfellow - Down on My Knees
Lanterna - Westside Highway
Hayden - Bass Song [live]
Eric Shea / High Deserters - Reason & Rhyme
Misc - Korea
Rebecca Gates - Doos
Paula Frazer / Mark Eitzel - Rhymes of Goodbye

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews