Barbara Carlotti - L'Idéal

09/05/2008, par David Larre | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BARBARA CARLOTTI - L'Idéal
(4AD / Beggars) [site] - acheter ce disque

BARBARA CARLOTTI - L'Idéal"L'Idéal", le nouvel album de Barbara Carlotti, s'ouvre sous des auspices ensoleillés. A l'image de sa pochette où la belle paresse, alanguie, au soleil, il donne un visage plus radieux à une musique, qui tendait encore sur le précédent ("Les Lys brisés") à l'élégance distante et grise, comme le ciel, finalement un peu triste, de "Cannes". "L'Idéal", c'est un peu le "Conte d'été" de Barbara, une sorte de marivaudage léger ("Bête farouche"), un peu cruel ("Le Chant des sirènes"), dérivant vers la rêverie plus ou moins hallucinée (un très gracieux "Changement de saison", "Mademoiselle Opossum", sorte de fantaisie à la Fersen bien négociée, ou encore "Les Femmes en zibeline"). Fidèle à ses obsessions poétiques, la chanteuse choisit cette fois, contre le spleen, les nombreuses vertus de l'idéal, et, on peut le dire, cela lui va bien au teint. Morceau emblématique, "L'Idéal" convoque les plaisirs décadents, l'enivrement de vin, de musique ou de poésie (Verlaine, Rimbaud, Baudelaire), et entremêle rythme chaloupé et chœurs séraphiques. Partout ailleurs, telle une floraison spontanée, les orchestrations se déploient dans un chouette nuancier de couleurs vives : arrangements de cordes et de cuivres pimpants que ne renierait pas Neil Hannon, guitare un peu country et clarinette ("Bête farouche"), sifflement et flûte ("Pour la nature"), rock-steady teinté de jazz klezmer ("Mademoiselle Opossum"). Comme chaque fois, Barbara Carlotti a su s'entourer d'une fine équipe : outre le complice Bertrand Belin, elle a fait appel à des proches du cinéaste Serge Bozon (Mehdi Zannad, alias Fugu aux cordes, le pianiste Benjamin Esdraffo), ainsi qu'aux chœurs - discrets - de Patrick Watson sur "La Lettre"). Si bien entourée, c'est pourtant elle qui toujours rayonne de cette voix inimitable, élégante et souple, amoureuse et secrètement ironique.

David Larre

A lire également, sur Barbara Carlotti :
l'interview (2007)
la chronique de "Les Lys Brisés" (2006)
la chronique de "Chansons " (2005)
L'Idéal
Changement de saison
Pour la nature
Mademoiselle Opossum
Bête Farouche
Le Chant des sirènes
Vous dansiez
Ici
Kisses
La Lettre (avec la participation de Patrick Watson)
Les Femmes en zibeline

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals