Battles - EP C/B EP

07/02/2006, par Ursagraph | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BATTLES - EP C/B EP
(Warp / Pias) [site] - acheter ce disque

BATTLES - EP C/B EPLe post-rock : courant musical du milieu des 90's, né sur les cendres encore chaudes de Slint et nourri comme un oisillon tombé du nid par le Krautrock allemand des glorieuses années 70 et l'électronique expérimentale. Celle que certains qualifiaient à juste titre de "musique facile pour gens difficiles" eut de beaux événements dans sa courte vie ("Millions Now Living..." de Tortoise) comme de grands moments de solitude ("Loud Like Nature" de Add N to (X)).

Les dernières traces du courant à peine effacées, New-York se découvre déjà un revival post-rock sous les traits de Battles. Quatuor de musiciens aux CV déjà calibrés, c'est l'une des nouvelles signatures du label Warp, ex-label électronique, aujourd'hui simple label indépendant à la recherche d'un second souffle. Si l'an passé, les derniers albums de Broadcast et du crooner Jamie Lidell constituaient une bonne bouffée d'air pur, on ne peut pas vraiment dire que cette compilation des premiers ep de Battles replace Warp dans les bons plans à suivre en 2006.

Les premières notes sont intéressantes : on sent le parti pris du tout analogique et la priorité laissée à l'émotion et la surprise. Toutes guitares dehors, la musique de Battles se définit par un son sec, tendu, presque agressif. On pense au Trans Am du début, aux premiers pas de June of 44 ou à l'écurie Skingraft.
Le titre ("ep c/b ep") et la pochette jardinière ressemblent comme deux gouttes d'eau à un des singles de l'album "eph" du trio britannique Fridge. La musique qu'ils illustrent aussi. On regrette alors au passage l'absence sur notre platine depuis plus de 3 ans de Fridge, Kieran Hebden préférant groover sous le pseudo de Four Tet ou ressusciter le vétéran Steve Reid.

Difficile à admettre et pourtant, au bout de ce double maxi aux faux airs d'album, je me suis pas mal ennuyé. La faute à quelques morceaux délayés et à de minimes prises de risques musicales. Des disques comme celui de Battles, j'en ai déjà plein mon salon : ils sont définitivement tombés dans l'anonymat d'un classement alphabétique sur étagère. Il existe pourtant tant de bons groupes injustement oubliés (Ganger, Hovercraft, Cul de Sac) qu'on ne voit pas trop comment les jeunots de Battles pourraient braver les dommages du temps qui passe, armés de leurs seules compositions maigrelettes.

Espérons simplement pouvoir les croiser bientôt sur scène : leurs aînés post-rockeurs ne mettant plus le feu aux planches, eux ont l'énorme avantage d'être bien vivants.
Battles, ou comment arriver à bon port dix ans après la bataille.

Ursa Graph

CD1:
BT
UW
HI/LO
IPT-2
TRAS2
FANTASY

CD2:
SZ2
TRAS3
IPT2
BTTLS
DANCE
TRAS



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals