The Besnard Lakes - The Besnard Lakes Are the Dark Horse

20/02/2007, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE BESNARD LAKES - The Besnard Lakes Are The Dark Horse
(Jagjaguwar / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

THE BESNARD LAKES - The Besnard Lakes Are The Dark Horse La nouvelle coqueluche de la trépidante scène montréalaise se nomme The Besnard Lakes. Pourtant Jace Lasek (connu surtout pour avoir produit pas mal de groupes de Montréal comme les Wolf Parade) et Olga Goreas ne sont pas des petits jeunes de vingt ans qui suivraient le chemin de leurs glorieux aînés. De la même génération que les Stars ou les Dears, The Besnard Lakes ont pris leur temps pour percer. Après avoir composé un premier album bruitiste expérimental (aux dires de Lasek lui même, peu accessible et pas très intéressant) les Canadiens parviennent sur ce deuxième opus à l'alliance parfaite entre mélodies pop immédiatement attachantes et constructions plus complexes héritées du mouvement post-rock. Terme au final assez réducteur, car les Besnard Lakes, c'est un peu "post-tout", combinant aisément le shoegazing, le rock alternatif avec des choeurs pop beach boyesques.
Même si le combo repose sur le couple Lasek/Goreas, les autres membres ont chacun contribué à l'écriture des compositions. Par contre, c'est en tant que simples exécutants que les invités de renom (Seligman des Stars, Donoso des Dears) ont participé à cet album.
Pour faire connaître leur album, les Besnard Lakes ont décidé de s'appuyer sur le grandiloquent "Devastation", une sorte de grande messe rock abrasive pas toujours très subtile mais terriblement efficace. L'auditeur exigeant préfèrera le wilsonien "Disaster" avec ce chant haut perché qui nous plonge docilement dans une ambiance légèrement psyché. Une atmosphère qui va e déliter jusqu'aux deux derniers titres qui feraient plutôt penser aux ballades rock 60's revisitées des Viva Voce.
On regrettera quand même l'absence d'inspiration ou de génie sur deux, trois morceaux qui laisse un peu l'auditeur sur sa faim, écartant ainsi "The Besnard Lakes Are the Dark Horse" des potentiels grands disques de 2007.

Vincent Le Doeuff

Disaster
For Agent 13
And You Lied to Me
Devastation
Because Tonight
Rides the Rail
On Bedford and Grand
Cedric's War


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals