Bilan 2015 - Les vidéos

26/12/2015, par Judicaël Dacosta, , Séverine Garnier et | Bilans annuels |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Blur

Tour d'horizon de quelques vidéos à la réalisation soignée, audacieuse ou les deux et qui ont retenu notre attention en 2015.

 

Dominique A : "Au Revoir Mon Amour"

Pour “Au Revoir Mon Amour”, chanson de Dominique A extraite d’”Eleor”, le clip a été tourné à Marseille. On peut voir Dominique A arpenter le MUCEM ainsi que les danseuses Odile Gheysens & Violaine Garros suspendues au-dessus du Parc National des Calanques. La réalisation a été assurée par Azzura Lugari. SG

 

Bertrand Belin : "Altesse"

Troisième extrait de "Cap Waller" mis en image pour Bertrand Belin avec le titre "Altesse". Le clip a été réalisé par Alex Pou à partir d'images issues de son film "Histoire de l’ombre (histoire de France)". SG

 

Jehnny Beth & Julian Casablancas : "Boy-Girl"

Le clip a beau reprendre à l’identique la vidéo du titre original de Sol Soil, groupe punk danois, enregistrée en 1984 avec Lydia Lunch, la magie opère. Jehnny et Julian, une télévision, un fond d’écran suffisent à nous séduire. Ou comment réussir à captiver juste avec son charisme et trois accords. Comme en 1984. DJ

 

Blind Digital Citizen : "Dvek"

Pour "Dvek", extrait du premier album des Blind Digital Citizen, le Coréen Melt Mirror a réalisé un clip à l'image de l'univers énigmatique qu'offre "Premières Vies" entre science-fiction et bande dessinée. SG

 

Blur : “Lonesome Street”

Drake et sa chorégraphie dans “Hotline Bling” (à regarder ici) se retrouvent dans les meilleures places des classements vidéos de presque tous les tops de fin d’année. Pourtant question chorégraphie, c’est Blur qui a placé la barre le plus haut en 2015. Ce clip indispensable devrait servir de modèle pour la danse d’ouverture des mariages du monde entier. La vidéo de 2015 ? DJ

 

David Bowie : "Blackstar" 

Un clip ovni qui marque le deuxième retour surprise de Bowie. Dix minutes d’une grande beauté où nous ne sommes pas certains de comprendre ce qu’il se passe. Avec ces corps qui se dandinent dans des situations improbables tout au long du clip, Johan Renck ne pouvait pas mieux s’approprier l’univers étrange et inventif de la chanson. DJ

 

Grimes : "Flesh Without Blood / Life In The Vivid Dream"

Comme pour son album “Art Angels”, une vidéo qui mélange brillamment le grand n’importe quoi et la classe absolue. DJ

 

Feu! Chatterton : "Fou à lier"

Pour "Fou à lier", extrait de leur premier album "Ici Le Jour (A Tout Enseveli)", le quintet français s'est adjoint les services de l'illustratrice Maïté Grandjouan, employant des teintes chatoyantes pour un clip haut en couleur. Nous suivons les traces d'un homme solitaire depuis une discothèque jusque sur des plages exotiques où des vahinés, perles au cou, s'animent. SG

 

Foals : "Mountain At My Gates"

Pour "Mountain At My Gates", deuxième extrait de "What Went Down", le clip de Foals a été mis en images en partenariat avec une célèbre marque de caméras et son système "spherical virtual reality technology". Il est possible de déplacer l'angle de la caméra et de regarder le groupe jouer pendant qu'une montagne s'effrite en arrière-plan. Une application YouTube ou le navigateur Google Chrome sont indispensables au visionnage. SG

 

Iñigo Montoya! : "Après le Serpent"

Premier extrait du quatuor parisien, "Après le serpent" est mis en image de façon accrocheuse par ZEUGL qui signe l’artwork du disque. L’animation illustre le propos, celui d’une Genèse revisitée et de ce qui arrivera au personnage biblique d’Eve après avoir mangé le fruit défendu, et donc le déclenchement des hostilités "après le serpent". SG

 

Aidan Knight : “All Clear”

Aidan Knight nous en parlera dans une interview à paraître bientôt dans POPnews, mais la vidéo d’”All Clear” est un ovni, mélange de scènes filmées sous Prozac et d’animation. Un projet fou et étonnant. DJ

 

Joanna Newsom : "Divers"

Joanna Newsom s’offre, deux fois, les services cinématographiques de Paul Thomas Anderson pour un clip arty-kitschouille entre décors carton-pâte et nuages colorés. GD

 

Of Montreal : "Last Rites At The Jane Hotel"

Un squelette à vélo sillonnant les routes d'un univers animé, c'est le décor choisi pour illustrer "Last Rites At The Jane Hotel" extrait de "Aureate Gloom", le dernier album d'Of Montreal. L'animation a été conçue par Matthew Cooper qui était déjà à l'origine de celle réalisée pour "Id Engager" en 2008. SG

 

Sleater Kinney : "No Cities To Love"

De leur côté, les Sleater Kinney font chanter leurs potes sur "No Cities To Love" et c’est plus rigolo bien que moins beau. Cameo a gogo. GD

 

Stealing Sheep : "Apparition"

Le trio de Liverpool ne s'est pas contenté de sortir "Not Real", l'un des disques les plus inventifs de l'année, en artistes jusqu'au boutistes elles accordent une grande importance à leurs visuels. "Apparition" est leur meilleure vidéo à ce jour et certainement l'une des plus belles de 2015. Filmée par Dougal Wilson, le groupe déambule en plan continu tout au long d'une "Morris dancing", danse traditionnelle anglaise célébrant l'arrivée du printemps au mois de mai. DJ

 

Tame Impala - “The Less I Know The Better”

Clip haut en couleurs relatant l’histoire d’amour entre une pom-pom girl et un basketteur, mise à mal par l’affection profonde que porte la jeune fille pour la mascotte du club. Ce clip est réalisé par le collectif CANADA, basé entre Barcelone et Londres, et qui commence à devenir une vraie référence dans le domaine du clip, avec notamment des projets pour Phoenix, She & Him, The Vaccines, Crystal Fighters, SVPER… JD

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews