Bill Pritchard et autres héros de jeunesse à l’abordage de Petit Bain

18/05/2016, par | Autre chose |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Après avoir programmé ces derniers mois les Pretty Things, les Flamin’ Groovies ou les plus jeunes (et beaucoup plus français) Little Nemo, la barge Petit Bain, près de la Grande Bibliothèque à Paris, va continuer de recevoir quelques magnifiques vétérans – en plus d’artistes émergents, bien entendu (programme complet ici).

 

Le 23 mai, c’est ainsi Psychic TV, dans son incarnation “PTV3” et toujours autour de Genesis P-Orridge bien sûr, qui viendra répandre sur la Seine les ondes de son psychédélisme industriel, plus accessible que certaines de ses explorations passées quoique pas franchement “easy listening”. Faune bigarrée à prévoir dans la fosse.

Nous avons eu la chance de passer plus d’une heure sur Skype avec le/la légendaire leader “pandrogyne” du groupe, en pleine forme. L'occasion de constater que l'artiste est toujours aussi remonté contre tout ce qui entrave les libertés individuelles…

Le 26, Patrick Vidal, sous l’alias A Boy Called Vidal, jouera sous l’égide de nos confrères de Gonzaï les morceaux de son anciens groupe Marie et les Garçons, étoile filante de la new wave/disco/punk française. Le concert donné il y a quelques mois à la Maroquinerie nous avait plutôt convaincus : à retenter, donc.

Le 29, c’est la deuxième soirée “Vague froide” : après Charles de Goal et Little Nemo, les mythiques Jad Wio, le groupe de Denis Bortek (qui a fait une apparition surprise le mois dernier au concert de Certain General à la Boule noire, chantant sur “Voodoo Taxi”), seront à l’honneur. A la même affiche, les toujours inclassables Collection d’Arnell Andréa.

Inratables tant l’absence du groupe a été longue, les Chills joueront à Petit Bain le 2 juin. En attendant, on peut relire notre longue interview de leur leader, le Néo-Zélandais Martin Phillipps.

Deux jours plus tard, le 4, d’autres héros de POPnews se partageront la scène : les Anglais Peter Astor et Bill Pritchard, qui viennent chacun de sortir un nouvel album. Le second était récemment de passage à Paris pour présenter son nouvel album “Mother Town Hall”, et nous en avons profité pour lui demander, entre autres, quels étaient ses liens avec Peter Astor – en attendant une publication de l’interview complète.

Pete Astor

« Nous nous sommes rencontrés à quelques reprises, et nous nous sommes tenus au courant de nos carrières respectives. Pour moi c’est un très bon songwriter, je le place très haut. Et je pense que lui aussi apprécie ce que je fais. Il y a un grand respect mutuel entre nous. On m’avait suggéré de jouer à la même affiche que lui et je trouvais que c’était une excellente idée. Je lui ai donc envoyé un e-mail et il m’a répondu qu’il était d’accord. Je pense que ce sera un beau moment. Je vais jouer dans une version très dépouillée, juste deux guitares, ou une guitare et une basse. Parfois, je joue même solo. Peter devrait avoir un groupe avec lui, mais dans l’ensemble l’atmosphère devrait être plutôt intimiste. »

Bill Pritchard 

Enfin, le 14, les Américains de Spain reviendront jouer à Petit Bain, un peu plus d’un an après leur précédent passage, et on sera ravi de les revoir.

 

Photos : Vincent Arquillière

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews