Blues Explosion - Damage

13/10/2004, par Jean-Charles Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BLUES EXPLOSION - Damage
(Mute / Labels) - [site]

BLUES EXPLOSION - Damage"Damage" n'est pas le meilleur album de l'énergique trio New-Yorkais qui officiait il y a quelques mois encore sous l'appellation mythique de Jon Spencer Blues Explosion. Ce postulat de base étant posé, il reste un disque qui ne renouvelle certes pas grand chose, mais qui ne fait pas non plus honte au digne parcours de ces bluesmen énervés.
Démarrant sur les chapeaux de roue par une chanson titre nourrie à la dynamite, on songe d'abord, en écrasant une petite larme de rigueur, au choc éprouvé à la première écoute de "Now I Got Worry", album d'une séduisante brutalité. "Burn It Off" reprend vaillamment la flamme et l'entraîne sur les terrains sonores explorés quelques années plus tôt par l'album de remixes "Acme +", qui communiquait efficacement son enthousiasme. Jusqu'à la troisième plage assez inattendue, tranquille escapade d'une suave langueur servie par des voix de femmes qui n'explosent absolument pas, tout va bien. Les ingrédients qui faisaient la personnalité du combo sont là, le timbre de crooner de Jon Spencer notamment, ses jappements bestiaux et ses fameux cris de ralliement lancés à la cantonnade : "blues is still number one !". On est plus surpris par "Crunchy" qui dévoile une facette beaucoup plus pop (un Boss Hog au masculin en somme) avec son refrain vraiment entêtant, qui n'a rien de la rage dévastatrice qu'on pouvait espérer. Doit-on mettre sur le compte d'une petite panne d'inspiration les quelques titres sans réel intérêt du disque ? On ne comprend pas très bien le détour vers le rap lourdaud de "Hot Gossip" et on a un peu du mal à juger des titres comme "Rivals" ou "Help These Blues" autrement qu'à la lumière de leurs plus illustres prédécesseurs. De même on était sans doute en droit d'attendre un peu plus des collaborations entre le Blues Explosion et des gens comme DJ Shadow qui auraient pu, de façon beaucoup plus fantaisiste, faire cohabiter le potentiel bruyant des premiers et leurs propres expérimentations sonores... même si le résultat reste honorable. A force de vouloir renouveler le son qui a fait leur notoriété, Blues Explosion se perd dans des chemins divers et variés qui ne lui réussissent pas systématiquement et finit par commettre des chansons vraiment superflues ("Rattling" par exemple). C'est dommage. Mais si l'album n'a pas l'intransigeante cohésion d'un album comme "Orange", il a le mérite d'explorer plus de terrain que ne le faisait "Plastig Fang" en 2002.
Il n'y a aucun choc à l'écoute de "Damage", mais l'album a au moins une indéniable qualité : il donne sérieusement envie de se replonger dans les précédents disques.

Jean-Charles

Damage
Burn It Off
Spoiled
Crunchy
Hot Gossip
Mars, Arizona
You Been My Baby
Rivals
Help These Blues
Fed Up And Low Down
Ratling
Blown My Mind



Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews