BMX Bandits - Track by track

19/11/2012, par | Track by track |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Le groupe emblématique de l'indie-pop écossaise revient cet automne sur le label espagnol Elefant, avec le merveilleux "BMX Bandits In Space". Un album marqué par le retour de deux de ses membres d'origine, Jim McCulloch et Sean Dickson, mais aussi par la participation de Norman Blake (Teenage Fanclub). Le chanteur Duglas T. Stewart nous détaille ici les quatorze titres qui composent ce nouveau disque éminemment personnel. Où il sera notamment question d'Ennio Morricone, de Jacques Demy, de Wii Music, de dérive dans l'espace et de retour à la maison.


In Space

Il s'agit de la première chanson que j'ai écrite avec Hifi Sean Dickson depuis 1986. Sean et moi avons commencé l’aventure BMX Bandits ensemble mais il a ensuite quitté le groupe pour se concentrer sur son autre projet, The Soup Dragons. C'était à la base la chanson finale de l'album. J'ai envoyé à Sean un enregistrement avec uniquement ma voix chantant la mélodie et les paroles que j'avais, et il a proposé l'accompagnement avec son omnichord ainsi que des samples provenant d'un enregistrement qu'il avait fait avec un chœur de garçons dans une église. Les années précédant la création de cet album, je me sentais un peu à la dérive dans ma vie, désespéré, et je pensais que si je parvenais à connaître à nouveau le grand amour, je pourrais me sentir capable de stopper cette dérive et d'être à nouveau heureux. Voici de quoi parle cette première chanson.

Still

Cette deuxième chanson était en fait la première que j'avais écrite pour l’album. Lors de mon dernier séjour au Japon, j'ai écrit la mélodie et j'ai travaillé dessus avec un groupe japonais, Plectrum. J'avais la première ligne « there's no need to worry, you're going to be alright » (ne te fais pas de souci, tout ira bien) ainsi que la mélodie, mais cela ne me convenait pas jusqu'à ce que je rentre chez moi et que je trouve le reste de l'histoire que je voulais raconter dans cette chanson. Plectrum m'a alors envoyé un mp3 avec le travail qu'ils avaient effectué sur la chanson que nous avions commencé d'enregistrer dans leur studio privé et je l'ai écouté dans mon bain. J'ai commencé à chanter, et j'ai chanté toutes les paroles telles qu'elles sont aujourd'hui, dès cette première écoute, dans l'eau. Le lendemain, je suis allé chez Norman Blake et nous avons enregistré des sons de mellotron, des parties de synthé et ma voix par-dessus. Je jouais beaucoup à Wii Music avec mon fils à cette époque, c'est d’après moi un très beau jeu. J'aime vraiment les sons de marimba dans ce jeu et je voulais que cette chanson sonne comme la musique que j'aimais tant dans Wii Music.

Beautiful Friend

Nous n’avions pas connu d’hiver aussi froid en Écosse depuis de nombreuses années. L'amie d'un ami venait à Glasgow. J'ai proposé de la rencontrer et de lui servir de guide touristique. Cette fille venait d'un pays où il faisait très chaud et n'avait jamais vu la neige de sa vie. L'émerveillement dans ses yeux devant toute cette neige m'a donné une vision magnifique et magique de ce paysage hivernal. Je pensais jusque là que l'hiver avait envahi mon cœur mais, à ses côtés, je sentais à nouveau une chaleur en moi et j'ai voulu écrire une chanson joyeuse sur ce court moment passé avec elle dans ce Glasgow enneigé.

Look at You, Look at Me

Cette chanson a été coécrite par Cineplexx, un groupe d'Argentine. Elle est censée représenter un rêve dans lequel notre héros trouve l'amour parfait. La fille de ses rêves apparaît brièvement déjà dans le titre précédent. Mais, dans cette chanson, elle prend véritablement forme. La chanson a été inspirée par les trois comédies musicales réalisées par Jacques Demy : "Les Parapluies de Cherbourg", "Les Demoiselles de Rochefort" et surtout "Peau d'âne".

Like The Morning Sun

Cette chanson a été écrite par Jim McCulloch. Jim était également l’un des membres d'origine de BMX Bandits lorsque nous avons commencé en 1985. Il m'a fait écouter cette chanson pour qu'elle soit interprétée par Rachel et m'a dit que je pouvais changer les paroles si je le souhaitais mais elle m’a tout de suite semblé parfaite pour l'album, telle qu'elle était. À ce moment précis, la fille du rêve semble en sortir et devenir réelle mais nous pouvons ensuite entendre que nous sommes toujours dans le rêve d'un amour parfait.

Listen to Some Music

Celle-ci parle de la manière dont certaines chansons peuvent devenir nos meilleurs amis. Elles peuvent nous aider à comprendre ce que nous ressentons à propos de certains événements de notre vie et semblent même parfois comprendre nos soucis et nos émotions. Certaines chansons écrites par des compositeurs telles que Bacharach & David ou Brian Wilson & Tony Asher ont été pour moi comme des amis au moment où j'étais tourmenté. Et, contrairement à nos véritables amis, elles ne nous laisseront jamais tomber, ne nous jugeront jamais ou n'en auront jamais assez de nous.

Elegant Love

Cette chanson est la version retravaillée d'un titre du dernier album de BMX Bandits, "Bee Stings". Je n'étais pas pleinement satisfait de la version que nous avions faite sur cet album et Cineplexx a demandé s'il pouvait travailler sur une nouvelle version avec nous. Je pense que cette version est désormais la bonne. David Scott a écrit la mélodie et les accords pour BMX Bandits. Lorsqu'il l'a joué pour moi, j'ai pu entendre les paroles dans ma tête presque instantanément. Dès qu'il eut terminé, je lui ai demandé de la rejouer une fois et je lui ai chanté les paroles complètes en même temps qu'il jouait. Ce moment fut magique. Cette chanson est une conversation imaginée entre Rachel et moi, en musique.

And It's You

J'ai été très chanceux de vivre une magnifique relation avec une femme incroyable pendant près de dix ans. Cette relation s'est terminée car j'ai été stupide. Mais, même si je l'ai blessée, elle m'a toujours apporté son soutien et a toujours été altruiste et généreuse dans ses encouragements et son amitié. Je voulais faire une chanson en son honneur et en l'honneur du lien qui existera toujours entre nous, même si nous sommes aujourd'hui à des milliers de kilomètres l'un de l'autre. La première chanson que j'ai écrite sur elle (avec Francis Macdonald) était "Little Hands" en 1992 et, 20 ans plus tard, en voici une nouvelle.

You Disappointed Me

Il s'agissait de la deuxième chanson écrite pour l'album. J'étais en train d'écouter ma B.O. préférée, "Il était une fois la révolution" d'Ennio Morricone, et l'un des morceaux commence par un battement de tambour très simple. Je pensais alors à une amie qui avait été blessée par un homme avec qui elle entretenait une relation. Celui-ci lui avait menti en lui disant qu'il l'aimait et qu'il n'aimait plus sa femme. J'ai alors remis la chanson au début, encore et encore, de sorte à ne garder que l'intro au tambour, et je me suis retrouvé à chanter ces paroles et la mélodie par-dessus le battement de tambour en boucle. Je suis ensuite allé chez Norman Blake ce jour-là et il m'a aidé à enregistrer une démo. L'autre son important que je voulais était quelque chose qui ressemblait à un cœur poignardé à répétition par la douleur de cette trahison. Nous avons samplé le bruit d'un doigt sur le bord d'un verre de vin et cela nous a donné exactement le son que l'on recherchait. Pour l'enregistrement final, nous avons remplacé la boucle de tambour par une batterie réelle et avons ajouté des guitares électriques et des violons rappelant l'univers de Morricone.

Fucked Up This Time

Jim McCulloch est venu me voir un jour avec une idée de musique et des paroles. Cela m'a inspiré, j'ai ajouté de nouvelles paroles et une phrase musicale supplémentaire qui me semblait ajouter de la tristesse tout en enlevant de la colère à la chanson. Je ne voulais pas d'une chanson agressive, je ne voulais pas parler de colère mais plutôt de désespoir et à nouveau de déception. Je souhaitais également utiliser davantage la voix de Rachel comme un instrument sur cette chanson, un peu comme Morricone utilisait la voix d'Edda Dell'Orso sur certaines de ses bandes originales. Comme celle-ci :

Fireworks

Après ces deux chansons sur la déception et le désespoir, nous avions besoin d'un peu de lumière. Carla Easton est une artiste-compositeur d'un jeune groupe écossais, TeenCanteen. Elle m'a contacté un jour et m'a demandé si je voulais bien apparaître dans une petite saynète qu'elle avait écrite pour elle et une marionnette qu'elle avait fabriquée. Elle avait écrit une chanson pour que je la chante à la marionnette et il s'agit là de cette chanson. Quand je l'ai entendue, j'ai pensé qu'elle semblait vraiment faite pour BMX Bandits et je lui ai donc demandé si BMX Bandits pouvait l'enregistrer. Nous avons tenté d'apporter une touche exotique à la Martin Denny à cet arrangement.

All Around The World

Une des nombreuses co-écritures avec McCulloch sur l'album. Jim est un musicien tellement prolifique. La musique et la musicalité transpirent par tous les pores de sa peau. Jim avait cette mélodie et nous avons travaillé ensemble sur les paroles. Je voyais cette chanson comme un hymne laïque, délivrant un message d'ouverture à l'amour. Musicalement, je pense qu'on y trouve une grande influence de Paul McCartney mais également des références à Curtis Lee, Joe Meek et à l'album "Love You" des Beach Boys.

And While We're Dancing

Cette chanson fait référence à une danse dans un village où un homme veut danser avec une fille, mais il a besoin d'un sourire de sa part qui lui donnera le courage de l'inviter. Dans ma tête, cela se passait dans les années 40 et le jeune homme devait partir à la guerre le lendemain. La chanson voyage également dans le temps et voit ce même couple danser ensemble la même valse plusieurs années plus tard, mais je voulais que l'on ne sache pas vraiment s'ils avaient passé toutes ces années ensemble ou s'il s'agissait uniquement d'une scène imaginant ce qui aurait pu se passer s'il avait survécu à la guerre ou si elle lui avait donné le courage de lui demander de danser.

The Unforgiven

Cette chanson me renvoie à l'époque où je commençais à partir à la dérive dans l'espace, tentant de trouver le pardon et de retrouver mon chemin. La chanson est à une tonalité supérieure par rapport à ma tonalité normale mais nous voulions qu'elle fasse ressentir une certaine vulnérabilité. Nous l'avons donc gardée haute, au lieu de la modifier en une tonalité plus confortable pour ma voix. Même si, au début de la chanson, notre héros semble condamné à dériver seul, perdu pour toujours, dans la dernière minute de la chanson, nous voulions faire briller une petite lumière qui apporterait une touche d'espoir. Je voulais essayer de peindre un tableau musical dans lequel on pouvait voir un paysage verdoyant de collines et de vallées, avec un chemin de fer le traversant. Des rayons de lumière transpercent les nuages grâce à la voix angélique de Rachel, un train à vapeur traverse le paysage. Nous zoomons sur le train et nous pouvons voir que ce train ramène des soldats chez eux. Nous nous rapprochons encore et nous voyons que l'un d'entre eux est l'homme du village de la chanson précédente et nous remarquons qu'il a mon visage. Je ne dérive plus seul, perdu dans l'espace. Je rentre désormais chez moi, je retrouve les gens qui m'aiment et, au cours de ce voyage, je suis baigné dans la lumière d'un ange de l'amour.

Merci à Jeanne B.

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews