Thomas Deligny / Boutique Chic - Interview

01/10/2007, par Gildas | Interviews |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Boutique Chic - POPnews soutient le petit commerce

Thomas Deligny est un habitué des colonnes de POPnews, soit pour des chroniques de ses disques ( et ), soit pour son bon goût et le choix de ses partenaires (Bill Pritchard ici), alors quand il lance son label et un projet artisanal sympathiquement rétro, on prête l'oreille. Et on vous invite également à écouter le remix (exclusif pour POPnews) de "la Raie O Milieu" de Minimatic dans notre rubrique MP3, ainsi qu'à lire cette interview de Thomas qui nous explique le pourquoi du comment de son projet, avant de tenter votre chance au concours POPnews / Boutique Chic.

Peux-tu nous présenter le projet Boutique Chic ?
L'idée est de proposer une collection thématique ayant comme fil directeur les années 50 avec de beaux visuels très "frenchy" pour accompagner les musiques. C'est toujours mon obsession pour la musique de film, les images qui racontent des histoires ! En plus, j'avais envie de faire le parallèle entre la façon artisanale de faire de la musique en home studio et le petit commerce d'antan. Montrer qu'il y a encore des boutiques de quartier et pas uniquement des franchises internationales. En fait Boutique Chic, c'est un vrai projet politique ! Mais le quartier est devenu planétaire, les disques se vendent autant au Japon, qu'en Allemagne ou en France.

La "Collection" (compilation format CD) reprend des titres des trois vinyles sortis précédemment. Comment s'est effectué le choix des titres ?
Les trois premiers volumes s'intitulent "Chez le Coiffeur", "Bikini Party" et "Maisons Closes". Ils sont sortis uniquement en vinyles 30 cm, donc plutôt réservés à un public de DJs ou de collectionneurs. Comme il y avait de très bonnes réactions sur ces maxis et aussi beaucoup de demandes pour un CD, j'ai eu envie de les regrouper sur un album pour toucher un public plus large. L'album s'appelle "Boutique Chic - Collection". En plus, j'ai lancé un concours de remixes sur le net, il y a donc 2 inédits en bonus sur l'album.

Peux-tu nous présenter les artistes qui ont été sélectionnés ?
Les artistes que j'ai sélectionnés sont tous plus ou moins dans la lignée musicale que j'imaginais pour Boutique Chic, c'est-à-dire dans une branche musique électronique avec un goût prononcé pour le vintage, en même temps ce sont tous de bons musiciens. A chaque fois, je demande aux artistes de composer un titre spécialement sur le thème. Je ne veux pas faire de la compile, c'est du sur-mesure !
Chris Joss est un ami qui est maintenant signé sur le prestigieux label ESL (Thievery Corporation...), Roudoudou était tout naturellement indispensable sur la collection, Kid Loco appréciait beaucoup les 2 premiers volumes et quand il a appris que le 3ème était sur le thème des Maisons Closes, il a immédiatement accepté de faire un morceau... et j'ai également composé deux titres sous le nom de Georges Deligny. J'ai essayé d'inviter également des artistes étrangers dont je me sens assez proches, les Espagnols Pinker Tones sont des vraies stars aux US, et les Black Market Audio sont également très connus en Asie, en Angleterre... mais complètement inconnus en France.

En dehors de Boutique chic, tu diriges le label Stereofiction, tu es le Concorde Music Club et tu es DJ régulièrement, comment gères-tu toutes ces activités ? Est-ce que tu les distingues l'une de l'autre ou est-ce que ça fait partie d'un tout ?
A force de faire des disques pour moi, pour les autres et d'enchaîner les DJ sets, j'ai eu envie de créer ma propre structure afin de signer d'autres artistes également. Et puis j'aime bien avoir le contrôle artistique ! Le Concorde Music Club est un peu en sommeil, le dernier album est sorti il y a 5 ans déjà... J'apparais maintenant sous le nom de Georges Deligny.

Tu as aussi produit l'album de Bill Pritchard ("By Paris, By Taxi, By Accident") comment s'est passée la collaboration ?
Oui, je suis très fier de ce disque ! On a tout enregistré et composé avec Bill entre la France et l'Angleterre. J'ai revendu les bandes à Universal en pensant qu'ils feraient un super boulot promo en France et à l'international et finalement, ça n'a pas trop suivi. Enfin, c'est ça l'expérience ! C'est d'ailleurs à ce moment que je me suis dit qu'il fallait que je crée mon label... Mais on continue de bosser avec Bill. On est d'ailleurs en train de travailler sur un nouvel album. Il sera beaucoup plus acoustique, et plus épuré, je pars enregistrer les voix dans son garage dans le Middlands vers Noël. De bons moments en perspective...

Fera-t-il partie de la suite de Boutique Chic ?
Non, ça n'a pas vraiment de rapport. Boutique Chic est une série plus électro, ludique et rétro... Par contre, il y a d'autres artistes en cours de signature, par exemple Jeronimo, d'origine franco-argentine entre électro et hip-hop, un peu dans l'esprit Ninja Tune. Je sors un single très bientôt avec un remix de Kid Loco.

Au fait, c'est quoi la suite pour boutique chic ?
Je ne vous dis pas encore le titre du prochain volume mais il sera très gourmand et un peu moins déshabillé que "Maisons Closes". Ce sera pour début 2008. Sinon, l'album sort dans toute l'Asie avec l'excellent label Rambling Records. J'espère bien aller mixer là-bas !
Cette semaine, la mezzanine de l'Alcazar nous a invités à une résidence dont le titre est : "Boutique Chic présente Maison Close". Première soirée le 4 octobre prochain... je ne suis pas sûr qu'on soit autorisés à transformer l'Alcazar en maison close pour l'occasion... on verra ce qu'on peut faire !

Propos recueillis par Gildas Le Pallec

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews