Broadcast - Tender Buttons

album de la semaine du 28/09/2005, par Ursagraph | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

BROADCAST - Tender Buttons
(Warp / PIAS) [site] - acheter ce disque

BROADCAST - Tender ButtonsAu début de sa carrière, il y a déjà dix ans, Broadcast avait tout pour devenir un groupe culte. Des productions au compte-gouttes, une image d'intellos austères et une ville d'origine, Birmingham, où une vraie scène semblait se dessiner : Pram, Novak, Avrocar, Magnetophone, Tele:funken, autant d'espoirs disparus ou en état végétatif depuis cinq ans.
Leur premier album, "The Noise Made by People", confirmait leur goût pour les collages audacieux entre laboratoire sonore et swingin' pop ouatée. Le second, "HaHa Sound", démontrait leur qualité d'improvisation et une puissance de feu insoupçonnée. A l'image de sa pochette vertigineuse, cet album foutraque poussait au maximum le concept Broadcast en y insufflant une touche de psychédélisme.
Aujourd'hui réduit à un duo (Trish Keenan et James Cargill), Broadcast en profite pour dégraisser sa musique. Oubliées les couches et sous-couches de synthé vintage, de percussions voodooesques et de basse ronde comme un sofa, "Tender Buttons" est un disque sans fioritures, peut-être moins tape-à-l'œil que ses aînés mais infiniment plus savoureux.
Ce troisième disque est simplement l'antithèse des précédents albums : quand par le passé, le groupe s'appuyait sur une ossature rythmique furieusement groovy voire possédée, le duo revient ici sur terre, oubliant même de dissimuler les mélodies sous des effets millésimés. Le rythme devient même l'élément le plus discret de cet album, un comble pour un disque Warp.
Au jeu des influences, on pourrait encore citer le groupe fétiche The United States of America (et sa déclinaison psyché Joe Byrd & the Field Hippies) mais aussi The Free Design voire les Beach Boys sur un "Goodbye Girls" de toute beauté.
Pourtant, Il s'agit là du disque le plus personnel de Broadcast, qui étrangle au passage son ancien statut de sous-Stereolab. Les arrangements à la sauce Music Library se font moins grandiloquents que par le passé et gagnent en simplicité. Le vrai visage de Broadcast apparaît au grand jour, comme celui de Trish sur la pochette nouvelle vague.
Cette mise en berne de la surenchère correspond à un travail plus soigné sur la voix, qui trouve enfin de la place pour s'exprimer. "Black Cat", le single "America's Boy" ou encore "Arc of a Journey" mettent en avant le grain british des paroles de Trish.
"Tender Buttons" pourrait aisément se traduire par cet adage minimal : "Petit son = grand disque".

Ursagraph

I Found the F
Black Cat
Tender Buttons
America's Boy
Tears In The Typing Pool
Corporeal
Bit 35
Arc Of A Journey
Michael a Grammar
Subject To The Ladder
Evil Is Coming
Goodbye Girls
You and Me In Time
I Found The End

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews