Alain Bashung & Chloë Mons - Cantique Des Cantiques

25/12/2002, par Monsieur Morel | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

ALAIN BASHUNG & CHLOE MONS - Cantique Des Cantiques
(Dernière Bande / Wagram) - acheter ce disque

ALAIN BASHUNG & CHLOE MONS - Cantique Des CantiquesLes cérémonies de mariage peuvent vite mal tourner, musicalement parlant. Des best of de Gilbert Montagné, en compil' Hit Machine, sans oublier, au pire, l'orchestre tout droit sorti des coulisses de Patrick Sébastien tentant de reprendre les tubes de Britney Spears, ce sont dans mon souvenir des moments généralement peu glorieux. Ce serait encore supportable si le tout n'était pas accompagné du spectacle accablant d'une queue leu leu de parents plus ou moins éloignés, plus ou moins ivres en train de serpenter entre les tables. Les mariages, un vrai désastre musical et artistique. Pas de ça chez les Bashung. Pour sceller leur union, les Bashung (l'imprudent Alain et la belle Chloé) récitent dans une chapelle le "Cantiques Des Cantiques", texte biblique dans sa version traduite par Olivier Cadiot. Le tableau ne serait pas complet si l'exercice ne se faisait pas sur les programmations subtiles et feutrées du désormais incontournable Rodolphe Burger (Kat Onoma), complice de longue date de Bashung. La cérémonie de mariage retrouve alors une certaine noblesse. Mais le plus troublant c'est que le disque fonctionne. Une raison à cela: il saisit un instant. L'intérêt du disque est en effet étroitement lié à son histoire. Comme on imagine "Closer" devait s'imprégner d'un surcroît de noirceur pour ceux qui le découvraient à la quasi veille du suicide de Ian Curtis, ce "Cantique Des Cantiques" attendrit d'autant plus qu'il est récité par des amoureux. Cela ne veut pas dire que l'album ne se suffit pas à lui-même mais il se charge évidemment d'une sensualité supplémentaire, d'une émotion soudaine dues aux circonstances de son enregistrement.

De toute façon la qualité est là : le "talk-over" entremêlé et limpide de Bashung et Chloé Mons hypnotise, le texte étonnamment métaphorique parfois cru attire d'emblée l'attention de l'auditeur, l'électro sobre et traînante de Burger accroche en semant ici et là quelques repères mélodiques et breaks rythmiques. Quand l'harmoniciste Bashung s'y mêle c'est tout simplement subjuguant et Piano Magic n'est plus très loin. Le disque a trouvé la durée exactement appropriée à ce type de projet, une trentaine de minutes, de quoi charmer sans ennuyer.

Le "Cantique Des Cantiques" achève le chemin accompli par Bashung vers l'expérimentation, chemin déjà sérieusement entamé par "L'Imprudence", soit la confirmation qu'il est bien le dernier esthète de la variété française. Si vous avez du mal à imaginer à quelle occasion vous écouterez cet album, dites-vous que votre (anniversaire de) mariage sera une très bonne occasion tant le "Cantique De Cantiques" est un hymne au dévouement amoureux et à l'admiration réciproque des mariés. Comme si les vœux d'un couple devaient toujours ressembler à ce texte. Ce sera toujours ça de gagné sur Gilbert Montagné.

Mr Morel

A lire également, à propos d'Alain Bashung :
la chronique de "Bleu Pétrole" (2008)

Le Cantique Des Cantiques
Le Cantique Des Cantiques (instrumental)

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews