Carp - Carp

04/12/2006, par Christophe Dufeu | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CARP - Carp
(Square Dogs / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

CARP - CarpPour un premier disque, Carp affiche une maturité assez impressionnante : ambiances sobres et tendues qui savent à l'occasion s'embraser, voix posée avec ce rien de distance qui caractérise les crooners, morceaux qui s'étirent sans nous faire bailler, et de temps à autre s'ébrouent... La recette, si elle n'est pas révolutionnaire, fonctionne très bien. Les onze titres dosent assez élégamment les tendances à un romantisme fiévreux et les montées en puissance de guitares convulsives. On pourra y déceler quelques affinités avec des groupes comme les Tindersticks ou des chanteurs qui aiment installer des ambiances (Arman Méliès, ...). Affinités également avec une certaine idée du voyage, avec les cowboys solitaires, habitués aux grands espaces, forcément américains... D'ailleurs, les titres eux-même en témoignent : "To the City ", "The Great Escape" ou "Tokyo" sont autant d'invitations à prendre le large ; sur "Into the Lake", les guitares reproduisent le grisant effet Doppler d'un avion au décollage. Ecriture cinématographique également : "Tokyo", duo avec Mélanie Pain (une des voix de Nouvelle Vague), présente deux protagonistes entre flirt et ennui et évoque de fait et de par son titre "Lost in Translation" de Sofia Coppola. "Mettre à mort", seul morceau en français, lorgne lui du côté de "La Chambre" de Kat Onoma (groupe que Carp cite comme influence), même si, ici, les paroles sont un peu en deçà du texte de Thomas Lago (alias Pierre Alféri). On appréciera également l'oppressant "Losing Our Ownselves", alternant périodes sombres et éclaircies, et dans lequel la voix laisse entendre quelques accents de colère contenue. C'est donc loin du mutisme auquel son nom pouvait le prédisposer mais également loin des bavardages inutiles que nous emmènent les membres de Carp qui ne sont passés, avec ce premier album, qu'à quelques brasses ou quelques nageoires d'un coup de maître.

Christophe Dufeu

Morning Sheffield
To the City
Another Man
Tokyo
The Great Escape
Into the Lake
These Throughts
Mettre à mort
Over
Losing Our Ownselves
Coz


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews