Chapelier Fou - Scandale ! Ep

16/11/2009, par | Single |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CHAPELIER FOU - Scandale ! Ep
(Ici d'Ailleurs / Discograph) [site] acheter ce disque

CHAPELIER FOU - Scandale ! EpLouis Warynski, aka Chapelier Fou : il y en a sous le chapeau de ce jeune homme. Son parcours académique (conservatoire, où il est encore) allié à son goût pour l'expérimentation lui avaient permis de signer un premier Ep de très haute tenue, où en 6 titres, il prouvait qu'electro et violon pouvaient cohabiter à la perfection, l'instrument insufflant beaucoup de vie dans la rigueur des séquences et rythmes bouclés. Et les prestations live du bonhomme accréditaient et même renforçaient l'impact des chansons : moins policées, plus brutes et moins froides, elle n'en paraissaient que plus inclassables et séduisantes.

Ce deuxième Ep est une transition vers l'album à paraître en 2010, et d'ailleurs, plusieurs de ces titres sont joués sur scène depuis longtemps. Plus accessible et en même temps plus ambitieux que le premier Ep, le disque s'écoute en entier avec un plaisir intense, les ambiances variant plusieurs fois au cours des titres, eux-mêmes ayant une identité mouvante. Tantôt trip-hop, tantôt pop et parfois hip-hop, les rythmes sont souvent maltraités par des accélérations puis des ralentissements tout aussi brutaux, mais toujours maîtrisés. Sur "Animaux flexibles", c'est carrément un 360° qu'opère Chapelier Fou à l'intérieur-même du morceau, là où l'aspect plus linéaire de "Capitaine Fracasse" permet au musicien de confronter à volonté les rythmes syncopés avec son violon, instrument avec lequel il joue sur tous les tableaux (atmosphère, rythme). "Scandale !" et "Animaux flexibles" jouent plus sur les brisures des lignes mélodiques, qui sont plus rondes sur le premier titre, alors que le second alterne entre sons très grinçants et ce beat répétitif, avant un spectaculaire revirement. "Doodling Hands" surprend une nouvelle fois, avec sa légèreté et ses contours pop se diluant peu à peu dans une fin minimaliste... Un "Postlude" plus loin, le disque se referme, pour la première fois sur une note réellement légère, où le violon se fait gracile. Chapelier Fou est à l'orée de son premier album, une grande étape : souhaitons-lui de ne pas connaître les affres de la page blanche, mais ce serait surprenant tant les espoirs peuvent être grands après ces 7 (plus les 6 du premier Ep) morceaux.

Mickaël Choisi

A lire également, sur Chapelier Fou :
la chronique de "EP" (2009)

Prélude
Capitaine Fracasse
Scandale !
Mystérieux message
Animaux flexibles
Doodling Hands
Postlude

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews