Charles Howl - My Idol Family

10/11/2017, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Charles Howl - My Idol Family

Avec le cotonneux "Foxhole", sorti en janvier dernier, les Proper Ornaments ont discrètement façonné l'un des bonheurs musicaux les plus durables de l'année 2017. Si les chanteurs-guitaristes James Hoare et Max "Clapps" Oscarnold sont généralement considérés comme les principales forces motrices de la formation londonienne, celle-ci compte dans ses rangs un autre songwriter de grande valeur, le bassiste Daniel Nellis.

Fervent admirateur de John Lennon et Damon Albarn (deux héros dont il imagine l'improbable fusion sur "John Albarn"), Daniel Nellis met à profit ses talents d'auteur-compositeur, à travers un projet solo baptisé Charles Howl. Deux ans après "Sir Vices", un premier essai - un peu plus néo-psyché, un peu moins pop - paru chez Ample Play, le garçon revient avec un deuxième album qui pourrait lui permettre d'accéder directement à la première division de la pop contemporaine.

En exil provisoire du côté d'Amsterdam, où l'a rejoint son ami Bobby Syme (qui officie également en tant que batteur chez The Proper Ornaments), Nellis a écrit et enregistré "My Idol Family" en un mois, dans un studio habituellement dévolu au reggae. Vous ne trouverez toutefois aucun écho de vibrations jamaïcaines sur ce disque qui abonde de chansons pop obliques et fulgurantes, construites autour de thématiques telles que les relations familiales, le culte rendu aux idoles et les imitations parfois stériles ("Meet Lou's Needs").

Sur "My Idol Family", des mélodies claires et lancinantes, souvent adoucies par les chœurs de Victoria Humblett ("Goodbye Sleep", "Red Girls") soulignent des compositions d'abord assez rectilignes, s'inscrivant dans la droite lignée de celles du dandy Baxter Dury ("Death of Print", "The Dinner Party"), et prenant la tangente en fin de parcours. Les orchestrations soignées des très 60's "Never Forget What You Are" et "She's Throwing Up" viennent alors judicieusement évoquer le charme baroque des œuvres du Gallois Meilyr Jones, autant de références qui confirment la qualité de ce projet.

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


  1. Death Of Print
  2. The Dinner Party
  3. Meet Lou’s Needs
  4. Goodbye Sleep
  5. John Albarn
  6. Fla Da Da
  7. Red Girls
  8. American Boy
  9. Never Forget What You Are
  10. She’s Throwing Up

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews