Le Voyage de Chihiro - Bande Originale

24/04/2002, par Philippe Beer-Gabel | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

LE VOYAGE DE CHIHIRO - Bande Originale
(Milan / Universal)

LE VOYAGE DE CHIHIRO - Bande OriginaleNouveau chef d'œuvre de Miyazaki, Le Voyage de Chihiro, sorti le 10 Avril dernier en France constitue une expérience unique. Celle de l'abolition du temps. L'inextinguible sentiment d'éternité qui suit la vision du dernier film issu des studios Ghibli naît en partie de la musique aux multiples manifestations. Soucieux de convoquer un imaginaire universel où les sens s'éveillent au gré d'un voyage au cœur d'un ancien parc forain, le travail d'orfèvre de l'homme-orchestre du cinéma d'animation révèle toutes ses splendeurs quand happé par les images, on distingue une note de musique qui surgit soudain et vient harmoniser cette douce envolée vers le monde suspendu et intemporel de l'enfance. Rares sont les films et encore moins leurs musiques à perdurer après le temps de projection. Mais Hisaishi et Miyazaki collaborent depuis longtemps : le résultat s'en ressent. Les réminiscences sont immédiates et ce serait sacrilège que d'oublier la part qui revient à Joe Hisaishi, auteur compositeur des musiques de Takeshi Kitano dans ce colossal succès de plus de 23 millions d'entrées. Sous le charme de l'effarante simplicité de ses quelques notes de piano égrenées sur "Cet été là" ou des arrangements de "Yubâba, la vieille du bain public", le corps vibre sous les nappes de violons, se relaxe avec un noble basson et jouit d'une enchanteresse ligne de flûte. La musique caresse et embrase le corps du spectateur qui a tout loisir de se remémorer les séquences d'un film soigné et inspiré à tout point de vue. Exécuté par Le New Japan Philharmonic Orchestra, la musique de Joe Hisaishi allie instruments orientaux et traditionnels avec grâce et candeur. Chaque morceau incarne un sentiment éprouvé par Chihiro, véhicule une sensation tactile dans un univers moelleux où images et sons sont traités avec la même attention. La musique, ici, éclaire de façon lumineuse ce conte par delà les hommes et leurs tristes névroses. Livré dans une édition digipack du plus bel effet, cette bande originale peut se targuer de rappeler en un millième de seconde, en une note, une seule, tout l'univers de Miyazaki et de séduire l'auditeur transi par les douces envolées et le folklore d'une partition décidément riche en couleur : à la mesure de l'épopée de la petite Chihiro.
Philippe

Cet été là…
Le chemin où l'on passe
Le restaurant où l'on ne voit jamais personne
La nuit tombe
Le petit dragon
La punaise de chaudière
Les dieux
Yubâba, la vieille du bain public
Le bain public au matin
La rivière, ce jour là…
Le boulot, c'est tuant !
Une Divinité calamiteuse
Le courage de Chi
Un trou insondable
Sans-Visage
Le sixième gîte d'étape
La folie furieuse de Yubâba, la vieille du bain public
La maison du fond du marécage
De nouveau…
Le jour du retour
Rêvons toujours les mêmes rêves aimés

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews