Children of the Sixth Root Race - Songs from the Source

05/09/2008, par | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CHILDREN OF THE SIXTH ROOT RACE - Songs From The Source
(Drag City / Discograph) - acheter ce disque

CHILDREN OF THE SIXTH ROOT RACE - Songs From The SourceA voir les bonnes têtes chevelues et les toges des musiciens au verso de la pochette, et à lire les notes du livret, on s'attendait à un disque délicieusement barré, voire à un chef-d'œuvre inconnu d'"incredibly strange music" (ou "outsider music"). Tous les éléments du culte semblaient en tout cas réunis : "Songs from the Source" est l'enregistrement d'une répétition de la fin 1973, retrouvé par hasard il y a deux ans, et constitue l'unique trace d'existence des éphémères Children of the Sixth Root Race, émanation de la Source Family, une communauté (secte ?) californienne de l'époque post-hippie, menée par un gourou tout droit sorti d'un roman de Houellebecq. Bigre.

Au final, le disque, sans être totalement dénué d'intérêt, s'avère quand même anecdotique, et la bande aurait aussi bien pu être mise gratuitement à la disposition des curieux sur internet - surtout vu sa qualité sonore assez limite. Certes, les Children, hommes et femmes, chanteurs et instrumentistes mêlés, mettent du cœur à l'ouvrage, et leur vitalité peut rappeler quelques figures mythiques du flower power, de Janis Joplin à Jefferson Airplane. Mais les compositions elles-mêmes, entre rhythm'n'blues, country et soft-rock West Coast, sont assez datées et guère mémorables, et les quelques passages expérimentraux et vaguement psyché restent anodins comparés à ce qu'osaient la plupart des groupes de Krautrock à la même époque.

D'après l'érudit Richie Unterberger (sur le site Allmusic), la communauté donna naissance à d'autres formations, et l'on peut distinguer une poignée d'albums dans leur pléthorique production. Malheureusement, on ne peut les trouver que dans un improbable coffret de 13 CD (!) destiné au marché japonais... Au rayon exaltés en aube, on en restera donc pour l'instant aux nettement plus frais Polyphonic Spree.

Vincent Arquillière

How Long in Time
Godmen
Get into the Music
Beggar
Do Me
The Great Woe
Lost Dead But Hoping
A Lady
Sea like Me
Catastrophy
Go with the Flow
We Are the Dinosaurs

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews