Chris Bathgate - A Cork Tale Wake

26/02/2008, par David Vertessen | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

CHRIS BATHGATE - A Cork Tale Wake
(Quite Scientific - Tangled Up / One Little Indian) [site] - acheter ce disque

CHRIS BATHGATE - A Cork Tale WakeAuteur de trois albums depuis 2005, notre jeune singer-songwriter, originaire du Michigan, nous livre déjà son quatrième opus. Mais ne vous méprenez pas, n'y voyez là aucune impétuosité mal placée car ni la fraîche expérience de l'artiste ni la prestesse de ses sorties discographiques ne viennent grever d'une quelconque précipitation juvénile, le contenu de ce nouvel arrivage. Au contraire, on pourrait même reprocher à Chris Bathgate un certain manque de fougue et de folie légère. De facture relativement classique, le disque s'inscrit dans la pure tradition pop/folk. "Serpentine", réussite de l'album, plante le décor. Chris Bathgate ne s'encombre pas du superflu : un piano, la voix vibrante du protagoniste, une mélodie simple et efficace soutenue par un violoncelle, le tout rejoint par une rythmique sobre et inspirée. Et hop, le tour est joué. Ce qui suit demeure plaisant. "The Last Parade on Ann St." se dévoile tout en douceur : à la guitare/voix vient, à mi-course, se greffer un refrain aux arrangements un brin plus rock qui fait un peu penser au très apprécié "Where Is My Mind" des Pixies. "Madison House", épurée à souhait (guitare/voix/basse), plonge, pour sa part, l'auditeur dans une béatitude profonde. "Cold Fusion (Snakes)", construite dans la même lignée, distille une pop douce et dépouillée dont certaines vocalises, mêlées aux codes pincées d'un violon additionnel, évoquent l'illustre Andrew Bird. Epinglons, entre autres, les interventions sympathiques de la trompette dans les plus énergiques "Restless" et "Smiles Like a Fist" ou encore dans le très atmosphérique "The Last Wine of Winter" qui fini brillamment sa course dans une jolie envolée cuivrée. D'autres titres comme "Every Wall You Own", "A Flash of Light Followed By" ou encore "Coda (Ann St. Pt. 2)" ont, de par leur allure redondante, nettement moins retenu mon attention. En conclusion, s'il n'est pas réellement transcendant, "A Cork Tale Wake" n'en reste pas moins, dans l'ensemble, de la belle ouvrage qui devrait séduire les amateurs de ballades pop/folk proprettes et mélancoliques.

David Vertessen

Serpentine.
The Last Parade on Ann St.
Every Wall You Own
Smiles Like a Fist
Madison House
Cold Fusion (Snakes)
A Flash of Light Followed By
Restless
The Last Wine of Winter
Do What's Easy
Cold Press Rail (UK Bonus Track)
Coda (Ann St. Pt. 2)


Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals