Clipographie 2012 : Best-of (sort of...)

03/01/2013, par Christophe Despaux | Clips |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Distinguons-nous un peu des autres websites, magazines rock et tout ça : notre sélection est honteusement personnelle (en gros, c'est moi qui m'y colle), pas de nombres ronds (les 20 ou 50 clips de l'année) ni même entiers, mais un christique (33) parce que ça s'est trouvé comme ça, et (presque) pas de rogatons vulgaires et bas du front dont tout le monde raffole (Gavras fils qui "tune" M.I.A dans "Bad Girls", le trans "vivre ou survivre" de AG Rojas pour "Hey Jane" de Spiriitualized : point de ça ici). 2011 avait surtout brillé d'un brelan de fortune : logorrhée obscène sur fond de mur minimal ("212" d'Azealia Banks par un inconnu doué), sortilège girly-druidique ("Vanessa" de et par Grimes - assisté de John Londono) et drame malickien de poche (le sublime "Montana" de Tyler T. Williams pour Youth Lagoon). En 2012, Banks est devenue un porte-manteau de luxe de ses propres clips, Williams pointe aux abonnés absents, et si Grimes a littéralement explosé cette année - musicalement, s'entend - son clip de "Genesis" (rappeuse rose Sankukaï, python jaune, "posse" FEMEN à épées phalliques) est vraiment grotesque, ce que n'est toutefois point le bel "Oblivion" mis en images par Emily Kai Bock. Alors, quoi retenir ?

Que la danse et le désir font toujours les bons clips - que c'est même la base, dira-t-on. Les trois premiers de cette liste s'y attellent chacun à leur façon avec un fort penchant pour l'étrange. L'immense photographe sud-africain Roger Ballen transporte son univers lumpen-beckettien chez Die Antwoord, et sidère littéralement avec son beau bizarre à humour insondable. Cette variante contournée du sexy se retrouve en moins "straight" chez Matthew Dear, hommage à Kenneth Anger oblige (quoique l'amateur y trouvera l'une des seules paires de nibards à l'air de cette sélection : déception ?). Enfin, l'apparemment plus cheap, "Freedom 2K" de LA Vampires, parvient à transcender un flagrant manque de moyens par sa palette graphique rétro et ses costumes à l'avenant. En Ange pasolinien qui anime ses danseurs, l'intense/androgyne Amanda Brown fascine. Elle n'est pas la seule, cette année, à franchir d'un plan l'autre le Rubicon qui sépare beau et laid. Présent ici par deux fois, Eugene McGuinness intrigue : chair à pochette de Morrissey ou northern-trumeau ? Peut-être les deux (la prime à "Harlequinade"), de même que les faciès scandinoïdes des Holograms sont à la fois mal dégrossis et pourtant magnétiques dans le magnifique "Hidden Sructures" qui parvient à expliquer littéralement leur post-punk - ennui adolescent, abandon social - dans un clip quasi-documentaire. Ce goût pour l'attraction/répulsion se retrouve dans presque tous les grands clips de l'année : le couple grimé de "Hood" (Perfume Genius), la chanteuse pincée et son clone bonhomme ("Charmer" d'Aimee Mann), les deux cauchemars éveillés des Liars, le trio infernal des Royal Baths, pour ne citer que ceux-ci… Au rayon découverte, le dénommé Hiro Muraï est également présent deux fois ; parfois tangent et d'une joliesse un peu marquée (cf ses ralentis dans le "Cheerleader" de St. Vincent), son univers frappe par sa cohérence (masques à la Gribouille, temps dilaté) et "Chum" est l'un des clips de hip-hop les plus bouleversants qu'on ait jamais vus (c'est même le seul, heummm…). Ce qui ne nous empêchera pas de goûter l'hilarante gaudriole trash de El-P, et dans un autre genre la démence coréenne (avec PSY évidemment, mais aussi les croquignolets Big-Bang : le budget coiffures de "Fantastic Baby" atteint quasi mon revenu fiscal ajusté). Terminons (presque) par un soupir de soulagement : le seul Ramin Bahrani sauve du néant l'atroce et pompeux "Mystery Film Experiments" de Sigur Ros, avec ses gros plans d'animaux vivants ou suffocants ("Eg Anda"), qui nous conduira aux cruelles natures mortes du repêché (car découvert hier, ben tiens…) "This Fire of Autumn" des Tindersticks, totalement dans l'esprit du "Drouot" de Barbara. Bon, tout ça devient long, hein ? Plus qu'un "famous last word" : enjoy !

Die Antwoord - I Fink U Freeky from JoseRpK2 on Vimeo.

Réalisé par Roger Ballen et Ninja

 

LA Vampires By Octo Octa - "Freedom 2K" from stereogum on Vimeo.

Réalisé par Benjamin Shear

  

Matthew Dear - Her Fantasy from Ghostly International on Vimeo.

Réalisé par Tommy O'Haver

  

Holograms "Hidden Structures" Music Video from Holograms on Vimeo.

Réalisé par Serge G.

 

Eugene McGuinness - "Harlequinade" from Marshall Darling Productions on Vimeo.

Réalisé par The Marshall Darling

 

Réalisé par Olivier Groulx

  

Purity Ring - Fineshrine from Young Replicant on Vimeo.

Réalisé par Young Replicant

 

Réalisé pae Lee Hardcastle

 

Réalisé par Jose Wolff

 

Réalisé par Winston Case

 

Réalisé par Hiro Murai

 

Sigur Rós - Ég anda from Sigur Rós Valtari Mystery Films on Vimeo.

Réalisé par Ramin Bahrani

 

Réalisé par Nash Edgerton

 

Réalisé par Robert Alfons et Adam Beck

 

Réalisé par Alberto Rossini

 

Grimes 'Oblivion' from Somesuch & Co. on Vimeo.

Réalisé par Emily Kai Bock

 

Réalisé par Ian Cheng

 

 

 

Réalisé par Tom Sharpling

 

Réalisé par Hiro Murai

 

Réalisé par Daniel Kragh-Jacobsen

 

Sunburn Modern - BAIO from aramique on Vimeo.

Réalisé par Aramique

 

Réalisé par Todd Cole

 

Réalisé par Grant James

 

Réalisé par Dave Reeve et Luciane Pisani

 

Réalisé par Seo Hyung-Seung 

 

Réalisé par Lee Bo-Young

 

Réalisé par Timothy Saccenti

 

GET WELL SOON - Roland I Feel You [Official Video] from bildundtonfabrik on Vimeo.

Réalisé par Philipp Kaessbohrer

 

Réalisé par Jim Spelling et Becky Sloan

 

Réalisé par James Spinney

 

Royal Baths - "Faster, Harder" from stereogum on Vimeo.

 

Réalisé par François Chalet

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals
»» toutes les interviews