Cowboys in Scandinavia

19/01/2006, par Jean-Christophe Mauger | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

V/A - Cowboys In Scandinavia
(Fargo / Naïve) - acheter ce disque

V/A - Cowboys In ScandinaviaCe disque (dont la pochette et le titre pastichent le
"Cowboys in Sweden" de Lee Hazlewood) illustre la tendance récurrente chez les labels managers et les critiques d'associer régulièrement musique et géographie, en cherchant, parmi des artistes partageant une même origine locale, assez de similitudes dans le style pour définir un "son". Du Delta Blues au son de Bristol, en passant par le Memphis et le Philly Sound, cette démarche un peu schématique contient sûrement son fond de vérité, mais l'idée d'une "americana scandinave" laisse un peu perplexe, la Scandinavie formant un ensemble suffisamment vaste et hétérogène (demandez à un Norvégien son opinion sur les Suédois et inversement) pour que cette diversité se retrouve également dans la production musicale. Et effectivement, la découverte de cette compilation confirme que ces artistes n'ont, pour la plupart, rien à voir entre eux - ce qui ne les empêche pas d'être bons. Si vous achetez ce disque, éteignez la lumière et filez aussi sec à la plage 18 écouter Hederos & Hellberg scander leurs notes de piano et leur chant habité sur "Take Care", qui n'aurait pas déparé sur leur OVNI de 2002 "Together in the Darkness". Cet instant de grâce passé, chacun picorera ses moments de bonheur où il veut - les miens se situant du côté du toujours impeccable Nicolai Dunger ("Soul Rush", six minutes de gospel aussi laid-back qu'un fauteuil à bascule) ou de Kristofer Aström exécutant avec une totale élégance son "Oh Lord". Mais comme souvent, l'intérêt majeur de ces disques un peu bric-à-brac réside dans les découvertes et les curiosités. Pour les premières, "Cowboys..." révèle certains noms totalement inconnus de ce côté de la Baltique, et s'il fallait miser quelques couronnes (tout le monde n'est pas passé à l'Euro par là-bas), ce serait sur le très pop Mikael Herrström ou la pétillante Johanna Berhan, à la voix qui rappelle une Björk sobre (imaginez, faites un effort). Rayon curiosités, Motorpsycho se fend en fin d'album d'un instrumental bluegrass qui laisse un peu pantois par rapport à ce qu'on connaît du groupe - sauf s'il existe vraiment une scène folk scandinave à laquelle nos acrobates norvégiens auraient finalement décidé d'adhérer.

Jean-Christophe Mauger

Christian Kjellvander - "Allejujah"
The Lancaster Orchestra - "Bad Horse"
St Thomas - "Twisted Cowboy"
Nicolai Dunger - "Soul Rush"
Mattias Hellberg - "Power Failure"
Junip - "The Ghost of Tom Joad"
Britta Persson - "Defrag my Heart"
Dusty Fingers - "Quite Alright"
Kristofer Aström & Hidden Truck - "Oh Lord"
Christer Knutsen - "Watching You Steal my Pain"
Tobias Fröberg - "Don't You Worry ‘Bout a Thing"
Johanna Berhan - "To Hide this Way"
Thomas Dybdahl - "Dreamwaver"
Tarantula - "Browngreen Pounding Eyes"
Mikael Herrström - "Do They Let me Kind in There ?"
Johnossi - "Family Value"
José Gonzales - "Save your Day"
Hederos & Hellberg - "Take Care"
Motorpyscho - "Theme from the T Ussler"

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals