The Creekdippers - Mystic Theatre

18/08/2004, par Jean-Christophe Mauger | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

THE CREEKDIPPERS - Mystic Theatre
(Glitterhouse / Chronowax)

Si l'époque s'y prêtait, Mark Olson ferait un nouveau Bob Dylan assez acceptable. Sa voix nasille juste comme il faut, il chante avec une grande femme brune aux cheveux longs qui se trouve être la sienne et il a récemment interprété des morceaux violemment anti-Bush lors du caucus démocrate de l'Iowa (lesquels morceaux se retrouvent d'ailleurs sur un disque intitulé "Political manifest" ; pour le film, c'est râpé, Michael Moore occupe le créneau dans toute sa largeur). Son épouse Victoria Williams est dotée pour sa part d'un timbre vocal qui rappelle plus Betty Boop que Joan Baez - on a beau s'y préparer, les chansons qu'elle interprète donnent l'impression de débarquer au milieu d'une audition pour le casting de "Who framed Roger rabbit?". Sur scène, le groupe qui les accompagne, les Creekdippers, ressemble au Grateful Dead mais sonne léger et funky. Sur disque, tout ce petit monde est plus grave mais toujours complètement décalé par rapport à son époque, résultat sans doute de l'immersion prolongée du couple Olson-Williams au cœur du désert de Mojave, endroit peu renommé pour ses facilités de communication avec le monde extérieur. Compte tenu du talent de songwriting de Mark Olson, "Mystic Theatre" s'écoute sans heurts, donnant ainsi des nouvelles de la période de rémission que semble traverser Victoria Williams dans son combat contre une incurable sclérose en plaques. Et Mark Olson semble de son côté ne pas se soucier que ses ex-acolytes des Jayhawks aient sorti il y a peu un des meilleurs albums de pop US de 2003 ("Rainy Day Music") ; lui s'occupe de sa femme, draine des canaux d'irrigation pour arroser ses plantations de yuccas et écrit à la veillée de douces ballades de guerre civile qui donnent envie de planter une fleur dans son fusil ("Grand Army of the Republic") ou des chansons de feu de camp à faire crépiter de plaisir les braises. Les Creekdippers ne nous demandent pas grand-chose, raison de plus pour leur donner beaucoup.

Jean-Christophe

No Water no Wood
Standing in the Sun all Day
Betsy Dupree
Salome
Grand Army of the Republic
It don't Bother Me
Wood in Broken Hills
Thirty Miles of Petrified Logs
Bath Song
Rockslide
Naughty Marietta
Mockingbird Chase the Crow
Bells of Saint Mary

Acheter sur Amazon Écouter sur Spotify


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals