Da Capo - The Fruit

21/11/2001, par Gildas | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DA CAPO - The Fruit
(Autruche Records / Poplane)

DA CAPO - The FruitMa première rencontre avec Da Capo s'est faite sur scène dans la semi mythique salle du Vauban à Brest, où leurs guitares acoustiques et leur chant discret entre bossa et pop se fondaient parfaitement dans le décor de photo noir et blanc. Ensuite vint "Minor Swing" premier album ambitieux à la douceur polie les yeux calés sur Love (comme c'est bizarre) et les Pale Fountains. 4 ans et un timide succès d'estime plus tard, les frères Paugam reviennent plus déterminés que jamais mais beaucoup moins twee. "The Fruit" est un disque de passage à l'âge adulte, structuré autour d'une batterie martiale mais souple malgré tout et d'une voix un peu gauche, limitée mais reconnaissable entre mille.
Les espagnolades popisantes à la guitare de "Minor Swing" ont disparu presque entièrement et ont laissé place à des éclats de piano aux reflets sombres. Da Capo joue avec le côté obscur de la pop et va épancher sa soif d'arrangements aux même sources que Pinback et Piano Magic. Déstabilisant à la première écoute "The Fruit" évoque ensuite les Nits (période "Hat" et "Urk") et s'installe lentement mais sûrement entre les oreilles. Le meilleur qualificatif pour cet album reste encore le mot dense car même si la musique tortueuse vise très clairement un certain dépouillement, la tension qui résulte de la superposition du chant à fleur de peau et des instrumentations économes est énorme. Dépouillée et tordue comme un arbre mort au milieu d'une plaine désertée, la musique de Da Capo impressionne. Que ce soient leurs titres ou une reprise les frangins laissent leur marque et s'approprient l'espace autour d'eux. Ils interprètent "Nature Boy" comme s'il l'avait écrite eux-mêmes, presque fantomatique. En ne gardant que la maigre structure rythmique et un piano sporadique, ils arrivent à faire oublier les version blockbuster de David Bowie et de Massive Attack. Le pari était risqué, mais il est largement gagné. Amateurs de dépouillement et d'énergie, ce disque est pour vous.

Gildas

Fresh
Nature Boy
Jungle's Paradise
Years and Million Lives
The Winter
Mox Mood
Youth
Somebody will Dance
Travel by night

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals