Daprinski, en direct du futur. Ou presque.

20/11/2013, par | Clips |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

Si je vous dis : Valéry Giscard d'Estaing, la BX, Bo Derek, Mitterrand, le minitel ou encore l'aérotrain, vous comprendrez (ou vous rappellerez) que le le legs des années 80 est quand même assez lourd. Si l'on ajoute des visions qui se sont avérées terriblement éloignées de notre époque, on peut quand même dire que cette décennie a certes eu son charme mais aussi son lot de délires assumés. Car oui, il manque dans nos rues les voitures sur coussins d'air et quelques menues choses.

Et visiblement, le français Benoît d'Aprigny (qui a déjà derrière lui un excellent EP) a conservé une certaine tendresse pour cette époque, et pour l'éphèbe George Michael, sujet de ce petit tube décomplexé. Scintillant, disco sur les bords et au milieu, "George Michael" a pour lui cet aspect rétro-futuriste irrésistible, qui donne envie de danser en attendant le JT de Mourousi. Attention, paillettes !

 

les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» toutes les interviews