Darwin Deez - S/t

23/06/2010, par Guillaume Sautereau | Albums |
  • Facebook
  • Twitter
| permalien

DARWIN DEEZ - S/t
(Lucky Number / Differ-Ant) [site] - acheter ce disque

DARWIN DEEZ - S/tLe théorème de Despaux (de Christophe Despaux, inestimable collaborateur de POPnews à l'imagination turgescente), basé sur l'axiome de Dominique A (de Dominique A, chanteur connu), stipule que par les temps qui courent, un album est bon à partir du moment où il contient trois morceaux marquants. Condition nécessaire et suffisante. Le premier album du moustachu Darwin Deez remplit a priori les hypothèses du théorème, puisque tous les morceaux sont bons. Mais c'est peut-être parce qu'il y a à peu près dix fois le même morceau, et non dix différents comme cherche à nous le faire croire la jaquette (ou notre lecteur multimédia favori).

C'est un peu cruel comme introduction. Tout comme serait cruel le fait de citer les Strokes, influence revendiquée du jeune homme, influence indéniable puisque Darwin n'hésite pas à infliger à sa voix le même traitement saturé et métallique que celui qui sert de paravent à Julian Casablancas. La nuance qui fait toute la différence, c'est que là où les Strokes jouent sur un cynisme urbain blasé à lunettes de soleil, Darwin Deez apporte une certaine candeur, un petit vent frais bricolé à ce qui n'aurait pu être qu'exercice de style stérile. D'ailleurs, quand il pousse l'imitation un peu loin ("The Suicide Song"), ça ne va pas du tout et on appuie sur stop. Le reste du temps, c'est un peu, pour faire une formule, Brendan Benson jeune jouant les tubes du premier album des Strokes en mode lo-fi. Le résultat est globalement réjouissant, même si certains titres sont moins mémorables (je vous entends déjà protester : "comment, je croyais qu'ils étaient tous pareils, les titres ?" - non, pas tout à fait quand même), que d'autres, proprement irrésistibles... Mettons au moins trois, allez : "Radar Detector", "DNA" et "Constellations", voici mon tiercé. Trois (très) bons titres : un bon disque, CQFD.

Guillaume Sautereau

acheter ce disque


A lire également, sur Darwin Deez :
l'interview (2010)

Constellations
Deep Sea Divers
The City
DNA
The Suicide Song
Up in the Clouds
Bed Space
The Bomb Song
Radar Detector
Bad Day


les derniers articles


»» tous les articles
»» toutes les chroniques de disque
»» tous les posts du blog
»» tous les CR de concerts et festivals